Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Kenya propose une deuxième candidate africaine pour diriger l'OMC


La ministre des affaires étrangères du Kenya Amina Mohamed (à g.) et le directeur général de l'OMC Roberto Azevedo, à l'ouverture du Sommet de l'OMC à Nairobi, Kenya, le 15 décembre 2015. (Photo REUTERS/Noor Khamis)

La candidature d’Amina Mohamed s’oppose à celle de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala et risque de fracturer le bloc africain à l’OMC.

Le Kenya a anéanti mardi l’espoir de voir une candidature unique africaine à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en proposant Amina Mohamed pour remplacer l'actuel directeur général, M. Roberto Azevêdo, qui a annoncé qu'il se retirerait le 31 août 2020.

Mme Mohamed est une avocate de formation, diplomate de carrière, ancienne ministre de l’éducation et actuelle ministre des sports et de l’héritage culturel sous le président Uhuru Kenyatta.

La nouvelle a été confirmée mercredi par un communiqué de l'OMC.

Mme Mohamed, 58 ans, connait bien l’OMC. De 2000 à 2006, elle occupait le poste de représentante permanente du Kenya au siège de l’organisation, à Genève, en Suisse.

Sa candidature, qui s’oppose à celle de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, va certainement fracturer le bloc africain à l’OMC. Une fracture qui pourrait conduire à la sélection d’un directeur général issu d’un autre continent.

Tout comme Mme Okonjo-Iweala, Mme Mohamed est une ancienne ministre des affaires étrangères qui s'est hissée aux plus hauts niveaux de la diplomatie internationale.

Elle a en effet occupé les fonctions de secrétaire générale adjointe des Nations unies et de directrice adjointe de l'agence de protection de l'environnement de l'ONU entre 2011 et 2013.

Outre le swahili et l'anglais, elle parle également le russe, ayant obtenu sa maîtrise en droit en Ukraine.

"J’ai les compétences requises pour diriger l'OMC à ce moment critique", a-t-elle écrit sur Twitter.

En 2017, Mme Mohamed s'était présentée au poste de président de la Commission de l'Union africaine, mais au final c’est le Tchadien Moussa Faki Mahamat qui a fini par l’emporter.

XS
SM
MD
LG