Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Soumaïla Cissé continue à rejeter les résultats de la présidentielle au Mali


Soumaïla Cissé, le candidat de l'opposition à Niafunké, au Mali, le 12 août 2018.

Le candidat de l'opposition, déclaré officiellement battu à l'élection présidentielle, "rejette" les résultats définitifs proclamés lundi par la cour constitutionnelle, a déclaré son directeur de campagne, Tiébilé Dramé.

"La cour constitutionnelle a rendu un arrêt confirmant la fraude et la manipulation des résultats", a déclaré M. Dramé, joint par téléphone.

"Elle avait l'occasion de rendre un arrêt se fondant sur la vérité des urnes. Elle a préféré rendre service au régime", elle s'est "inféodée au pouvoir en validant le bourrage d'urnes et le trucage des résultats, sources d'instabilité", a affirmé le bras droit de Soumaïla Cissé. "Nous rejetons ces résultats", a-t-il ajouté.

"Désormais au Mali, il n'y a plus besoin d'élections transparentes et crédibles", a accusé M. Dramé. Il a précisé que M. Cissé s'exprimerait après la grande fête de la "tabaski", comme on appelle en Afrique de l'Ouest l'Aïd el-Kebir, qui se déroulera mardi au Mali.

Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement déclaré vainqueur de l'élection présidentielle et entamera son deuxième mandat de cinq ans le 4 septembre, a annoncé lundi la cour constitutionnelle du Mali, en rejetant tous les recours introduits par le candidat de l'opposition.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG