Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Canada félicite "IBK" pour sa réélection et appelle à la transparence


Ibrahim Boubacar Keita vote dans un bureau de Bamako, le 12 août 2018.

Le Canada a félicité jeudi le président sortant du Mali Ibrahim Boubacar Keïta pour sa réélection à la tête de ce pays du Sahel où Ottawa a récemment déployé des Casques bleus, et appelé à "davantage de transparence" aux législatives.

"Le Canada félicite le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, pour sa réélection. Nous félicitons également le peuple du Mali pour sa participation à ce processus démocratique, malgré les préoccupations liées à la sécurité", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

La Cour constitutionnelle du Mali a déclaré lundi Ibrahim Boubacar Keïta officiellement vainqueur de l'élection présidentielle, rejetant les requêtes introduites par le candidat de l'opposition, Soumaïla Cissé, dont le camp avait dénoncé une "fraude monstrueuse" et accusé le pouvoir de "bourrages d'urnes".

"A l'approche des élections législatives", qui se tiennent cet automne, "le Canada encourage le nouveau gouvernement du Mali à accroître encore davantage la transparence du processus électoral", a fait valoir la diplomatie canadienne.

Pour son deuxième mandat de cinq ans, qui débutera le 4 septembre, Ibrahim Boubacar Keïta aura la lourde tâche de relancer l'accord de paix conclu en 2015 avec l'ex-rébellion à dominante touareg.

L'accord avait été signé après l'intervention de l'armée française qui, en 2013, avait repris le contrôle du nord du Mali, où les jihadistes avaient instauré la charia pendant un an.

"Il importe maintenant que le gouvernement se consacre à la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali de 2015, afin de réaliser de véritables progrès au cours des prochaines années", a insisté Ottawa.

Le Canada a déployé cet été 250 Casques bleus et huit hélicoptères dans le nord du Mali, dans le cadre de la force de maintien de la paix de l'ONU au Mali, pays en proie à des violences jihadistes malgré cinq ans d'interventions militaires internationales.

Avec 85 millions d'euros versés chaque année, dont environ 10% directement à l'État malien, en santé et éducation, le Canada mène au Mali l'un de ses premiers projets de développement au monde.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG