Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le blues des commerçants béninois


Un stand de jouets à Cotonou, le 18 décembre 2018. (VOA/Ginette Fleure Adandé)

Cette année, la célébration de la fête de Noël se passe dans une certaine morosité au Bénin. Sur les marchés, les commerçants se plaignent de la mévente des produits de Noël.

Offrir des cadeaux, surtout aux enfants est une tradition au Bénin. Mais le marché de vente des jouets cette année reste bien désert. Les vendeuses se plaignent de la mévente et de la rareté des clients.

"Comparativement aux années antérieures, ça ne coule pas comme cela se doit. Le pays traverse une crise et les parents n'ont plus assez d'argent pour acheter des jouets. Donc ça agit sur nous. Nous ne voyons pas les clients", confie une commerçante à VOA Afrique.

Avec ou sans cadeaux, la fête aura lieu. Au pied de la crèche certains enfants viennent d'ailleurs déposer leurs vœux. C'est le cas d’Anaïs.

"La fête de Noël, c'est la célébration de la naissance de Jésus. Donc c'est normal que tous les enfants du monde entier participent à cette fête".

Pour Ernest Montcho venu déposer, au pied de la crèche, les intentions de son fils malade, il rappelle que "l'humilité et l'amour font de toi un bon chrétien et te conduisent vers le salut".

Pour Moustapha Ali, la fête de Noël concerne les musulmans qui célèbrent la naissance de l'enfant Jésus, le prophète Issa dans le Coran.

"La fête de Noël est réservée, mais je me sens aussi interpellé. C'est notre fête aussi parce qu'on célèbre la naissance d'un prophète à nous", souligne-t-il.

Si beaucoup d'enfants sont convaincus d'avoir forcément leur cadeau de Noël, ce n'est pas le cas de certains. Les enfants placés, c’est-à-dire ceux qui vivent avec d’autres personnes autres que leurs parents, sont convaincus qu'ils ne vivront cette fête qu'à travers le regard des autres enfants. Mireille vend pour sa tutrice de l'ananas au marché.

"Je suis un enfant placé et je ferai selon la volonté de mes tuteurs", témoigne-t-elle. "Mais je sais que pour moi il n'y a pas de fête. Je souhaiterais même ne pas avoir de jouets cette année parce que l'année passée les cadeaux m'ont été retirés aussitôt au lendemain de la fête".

Malgré la morosité économique, les Béninois espèrent passer de belles fêtes. Comme on a coutume de le dire au Bénin se réveiller en bonne santé est déjà un cadeau bien précieux.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG