Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Le Benfica Lisbonne visé par une nouvelle affaire judiciaire

Eliseu de Benfica, à droite, dans un duel avec Yannick Carrasco de Atletico de Madrid, Lisbonne, le 8 décembre 2015.

Le Benfica Lisbonne fait l'objet d'une nouvelle enquête, cette fois pour une affaire de blanchiment d'argent et de fraude fiscale portant sur près de deux millions d'euros, qui a déjà conduit à l'inculpation de trois personnes, a annoncé mercredi le ministère public.

En cause, trois entreprises liées à ce club de football qui, sous couvert de prestations de services informatiques, "ont effectué plusieurs virements vers une autre société" dont "le seul but était de retirer de l'argent des comptes du Benfica", a expliqué le parquet portugais dans un communiqué.

Cette enquête, protégée par le secret de l'instruction, a mobilisé mardi 25 membres de la police judiciaire pour des perquisitions, a précisé la justice portugaise.

>> Lire aussi : Le Benfica Lisbonne s'adjuge son 36e championnat du Portugal

Le club lisboète a qualifié ces accusations de "grave calomnie", tout en annonçant qu'il porterait plainte.

Cette enquête vient s'ajouter à d'autres affaires visant le club de football le plus populaire du Portugal, qui a terminé 3e du championnat cette saison, comme celle des e-mails sur l'existence d'un système de corruption d'arbitres en vue de le favoriser.

>> Lire aussi : Fair-play financier : Galatasaray exclu une saison de toutes compétitions européennes

Les investigations ont déjà conduit à l'inculpation du président du Benfica Luis Filipe Vieira en raison de soupçons de trafics d'influence autour d'un juge de Lisbonne ainsi qu'à l'inculpation de plusieurs autres responsables tels que Paulo Gonçalves, le directeur du département juridique du club, notamment soupçonné de corruption et de fraude informatique.


Avec AFP

Toutes les actualités

Manchester United prend la défense de Paul Pogba

Manchester United prend la défense de Paul Pogba
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:14 0:00

Un maillot de basket de Barack Obama adjugé 120.000 dollars

Le maillot de Barack Obama adjugé 120.000 dallars, USA, le 19 aout 2019

Un maillot de basket ayant appartenu à l'ex-président américain Barack Obama s'est vendu lundi aux enchères pour 120.000 dollars, a indiqué la maison qui organisait la vente au Texas.

Le maillot portant le numéro 23 appartenait à Barack Obama lorsqu'il avait 18 ans et était en Terminale au lycée Punahou, à Hawaï, où il habitait alors, a précisé la maison d'enchères Heritage Auctions.

Son prix avait été estimé avant la vente aux environs de 100.000 dollars.

L'ex-président Obama est un fan de basket, un sport qu'on l'a souvent vu pratiquer quand il était à la Maison Blanche, avec le personnel de la présidence, des célébrités ou d'autres visiteurs.

Manchester United condamne des injures racistes contre Paul Pogba

Paul Pogba célèbre son but en croisant les bras pour protester contre l'esclavage en Libye, Angleterre, le 18 novembre 2017.

Manchester United "condamne catégoriquement", dans un communiqué publié lundi, les insultes racistes reçues par Paul Pogba sur les réseaux sociaux après son penalty manqué face à Wolverhampton (1-1) la veille.

"Tout le monde à Manchester United est dégoûté par les injures racistes proférées contre Paul Pogba la nuit dernière et nous les condamnons catégoriquement", ont déclaré les Red Devils.

Le champion du monde français est le troisième joueur en Angleterre victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux la semaine dernière pour avoir manqué un penalty après le jeune attaquant anglais de Chelsea Tammy Abraham et l'ancien joueur de Sochaux Yakou Meite, qui évolue aujourd'hui en D2 anglaise avec Reading.

"Les personnes qui ont exprimé ces opinions ne représentent pas les valeurs de notre grand club et il est encourageant de voir la grande majorité de nos fans condamner également cela sur les médias sociaux", souligne Manchester United.

Pogba a reçu lundi le soutien de Marcus Rashford: "Assez maintenant, il faut que ça s'arrête @Twitter", a apostrophé le coéquipier du milieu de terrain français de 26 ans.

"Manchester United est une famille. @paulpogba est une énorme partie de cette famille. Si vous l'attaquez, vous nous attaquez tous. @ManUtd", a également tweeté Rashford.

"A vomir. Les réseaux sociaux doivent faire quelque-chose à ce sujet", a appuyé un autre coéquipier, le néo-Mancunien Harry Maguire.

Une opinion partagée par l'association Kick It Out, qui lutte contre le racisme dans le football anglais: "Le nombre de posts du même acabit depuis le début de la saison montre à quel point les propos discriminatoires en ligne sont hors de contrôle", a déploré l'organisation mardi. "Sans action immédiate et la plus forte possible, ces actes lâches continueront à se multiplier", a-t-elle averti.

Les jeux africains

Les jeux africains
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:03:29 0:00

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG