Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le FMI et la Banque mondiale pourraient bientôt annuler la dette de la Somalie


Une femme passe devant le logo du FMI à son siège à Washington, aux États-Unis, le 10 mai 2018. (REUTERS/Yuri Gripas)

La Somalie est désormais "éligible" au dispositif du FMI et de la Banque mondiale permettant d'alléger la dette d'un pays pauvre, ont annoncé jeudi les institutions de Bretton Woods dans un communiqué commun.

Leurs conseils d'administration, réunis respectivement mercredi et jeudi, "sont convenus que la Somalie était éligible à une assistance au titre de l'Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE)", expliquent-ils.

Ceci est "une étape importante vers l'annulation de la majeure partie de la dette de la Somalie, qui s'élevait à 5,3 milliards de dollars fin 2018", ajoutent-ils.

Le fait de considérer la Somalie comme éligible à ce mécanisme est "un moment historique", a réagi Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI, citée dans le communiqué.

"Il témoigne clairement de l'engagement soutenu de la Somalie en faveur de réformes économiques et financières clés dans le cadre de programmes consécutifs contrôlés par le personnel du FMI", a-t-elle ajouté, soulignant qu'aider ce pays à obtenir un allégement de sa dette et à débloquer l'accès aux ressources nécessaires pour accroître sa croissance et réduire la pauvreté était "une priorité" pour le FMI.

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, a félicité de son côté la Somalie pour "avoir adopté des réformes importantes qui peuvent contribuer grandement à une réduction durable de la pauvreté".

Pour permettre à ce pays de voir effectivement sa dette allégée, les performances économiques de la Somalie dans le cadre du programme actuel de surveillance du FMI devront toutefois continuer à "être jugées satisfaisantes".

A ce jour, des montages d'allègement de la dette au titre de l'initiative PPTE ont été approuvés en faveur de 36 pays, dont 30 en Afrique.

Le FMI avait repris son assistance technique en Somalie en 2016.

Selon les critères de la Banque mondiale, la Somalie fait partie des pays les plus pauvres de la planète, avec un PIB/habitant inférieur à 995 dollars par an.

En avril 2019, Christine Lagarde, alors directrice générale du FMI, s'était déjà prononcée en faveur d'une annulation de la dette de la Somalie. Sa remplaçante, Kristalina Georgieva, lui avait emboîté le pas fin 2019.

Selon les ONG, la majeure partie de la dette de la Somalie résulte d'investissements effectués avant les années 1990 qui ont depuis été détruits tout ou partie du fait des guerres civiles.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG