Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La justice angolaise ordonne le gel des avoirs d'Isabel dos Santos à l'étranger


Isabel dos Santos, femme d'affaires angolaise et fille de l'ex-président José Eduardo dos Santos.

Les avoirs gelés s'élèvent à un montant d'un milliard de dollars américains. Les autorités invoquent une convention de l'ONU contre la corruption.

La chambre pénale de la Cour suprême d'Angola a ordonné le gel de comptes bancaires et de participations dans plusieurs sociétés contrôlées par Isabel dos Santos, pour un montant total d'un milliard de dollars, selon une ordonnance datée du 19 décembre, rendue publique et signée par le juge Daniel Modesto Geraldes.

Plusieurs de ces entreprises sont basées à l'étranger, y compris au Mozambique, au Cap-Vert et à Sao Tomé-et-Principe.

Le tribunal a ordonné le gel de 70 % des parts de la société de télécommunications mozambicaine MSTAR, de 100 % des parts de UNITEL T+ , au Cap-Vert, et de UNITEL STP, à Sao Tomé-et-Principe, dont Isabel dos Santos est "la bénéficiaire effective".

Les autres sociétés visées par l'ordonnance du tribunal sont EMBALVIDRO, dont le tribunal a ordonné le gel de 100 % des actions et de tous les comptes bancaires ; 70 % des actions d'UPSTAR Comunicação ; et 100 % des actions d'UNITEL International Holding et d'UNITEL International.

Dans un document qui s'étale sur 28 pages, le tribunal détaille comment les fonds de la SONANGOL, entreprise d'État chragée de la gestion de la manne pétrolière, ont été utilisés pour financer des sociétés contrôlées par Isabel dos Santos.

Le logo de l'entreprise de télécom Unitel au front de mer de Luanda, capitale de l'Angola, 17 février 2020.
Le logo de l'entreprise de télécom Unitel au front de mer de Luanda, capitale de l'Angola, 17 février 2020.

Toujours selon le tribunal, les redevances qui auraient dû être reversées à l'État angolais n'ont jamais été perçues par le Trésor.

En plus de la saisie du milliard de dollars, "des dommages d'une valeur de 1 136 996 825,56 dollars ont été constatés dans le cadre d'autres procédures pénales", mais ces montants ne sont pas couverts par cette ordonnance.

On ne sait pas comment les autorités judiciaires angolaises entendent faire appliquer la décision de gel aux sociétés basées au Mozambique, au Cap-Vert et à Sao Tomé-et-Principe.

L'ordonnance du tribunal indique que le ministère public a demandé le gel du milliard de dollars américains en vertu de la loi angolaise et de "l'article 31 de la Convention des Nations unies contre la corruption".

Isabel dos Santos, 49 ans, est la fille de l'ancien président José Eduardo dos Santos, qui a dirigé l'Angola de 1979 jusqu'à sa retraite en 2017. Il est décédé le 8 juillet à Barcelone, en Espagne. Son successeur, l'actuel président João Lourenço, a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Traduit et adapté du portugais. Lire l'original >>

XS
SM
MD
LG