Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La BAD a quintuplé ses appuis financiers en cinq ans en Côte d'Ivoire


Niale Kaba, ministre ivoirienne du Développement et du plan, lors d'une visite dans un château d'eau dans la banlieue de Yopougon à Abidjan, le 11 juillet 2017.

Les financements de la BAD en Côte d'Ivoire ont quintuplé en cinq ans et permis de soutenir le Plan national de développement (PND), a annoncé lundi à Abidjan, la ministre ivoirienne du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba.

Le portefeuille de la Banque africaine de développement (BAD) sur "la période 2013-2017, est passé de 152,2 milliards de francs CFA (231 millions d'euros) à 802,6 milliards (1,2 milliard d'euros), dont près de 56% sont destinés aux infrastructures routières" a dit Mme Kaba qui a salué "l'excellente coopération entre la BAD et (son) pays".

La ministre ivoirienne, qui s’exprimait lors d'une cérémonie avec la BAD, a souligné que son pays avait enregistré "une performance économique remarquable avec, en moyenne, un taux de croissance de 9% et une hausse du PIB par habitant supérieure à 7% sur la période 2012-2017, dans un contexte marqué par une contraction des cours mondiaux des produits agricoles".

Le taux d'investissement public est passé de 2,6% en 2011 à 6,8% en 2017, alors que le taux d'investissement privé atteignait 14,3% en 2017 contre 6,3% en 2011.

De son côté, la BAD a noté "la faible diversification de l'appareil productif ainsi que le manque de ressources longues pour financer les investissements nécessaires à accroitre les chaines de valeurs agro-industrielles, pour rendre la croissance forte, durable et inclusive".

"Il est nécessaire de poursuivre les efforts d'amélioration de l'environnement des affaires" a déclaré, Mme Marie-Laure Akin-Olugbadé, directrice générale pour l'Afrique de l'ouest de la BAD.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG