Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'ONU accuse le Soudan de "bloquer" son accès aux zones de combat au Darfour


Les membres des forces de soutien rapide, l'unité controversée de contre-insurrection du Soudan à Khartoum, le 5 novembre 2017.

Les forces soudanaises ont empêché des Casques bleus d'entrer dans des zones du Darfour (ouest) où de nouveaux combats ont déplacé des centaines de civils, a indiqué jeudi l'ONU qui continue de réduire ses effectifs dans cette région déchirée par un conflit.

"Les combats continus sont regrettables et devraient s'arrêter immédiatement, tandis qu'un accès sans entraves devrait être garanti pour permettre aux agences d'aide humanitaire d'atteindre les populations affectées", a affirmé dans un communiqué Jeremiah Mamabolo, le chef de la mission commune de maintien de la paix de l'ONU et de l'Union africaine au Soudan (Minuad).

Selon la mission, ses tentatives de se rendre sur le terrain pour s'enquérir de la situation ont été "bloquées, les forces gouvernementales ayant empêché le personnel d'accéder aux zones de conflit".

Des centaines de civils ont été récemment déplacés dans la région montagneuse de Jebel Marra, où des combats se poursuivent entre les forces du gouvernement et des groupes rebelles malgré un cessez-le-feu unilatéral décrété par Khartoum en mars, comprenant le Darfour, ainsi que les Etats du Nil-Bleu (sud-est) et du Kordofan-Sud (sud).

>> Lire aussi : L'ONU veut réduire encore la mission de maintien de la paix au Darfour

Ces violences interviennent au moment où les Nations unies prévoient de réduire de moitié leur force de maintien de la paix au Darfour.

Le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, avait déclaré plus tôt en juin que le dernier plan en date prévoit une réduction des troupes de 8.735 à 4.050 d'ici juin 2019, et des forces de police de 2.500 actuellement à 1.870.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait déjà accepté l'année dernière de réduire les effectifs de la Minuad --qui fut l'une des plus importantes et des plus coûteuses de toutes les opérations de maintien de la paix-- alors que les Etats-Unis réclamaient des coupes budgétaires dans les opérations de paix.

Les Casques bleus concentreront maintenant leurs efforts sur la région montagneuse de Jebel Marra.

Le Conseil de sécurité doit voter le 28 juin sur le dernier plan, lors du renouvellement du mandat de la Minuad.

>> Lire aussi : Attaques meurtrières contre trois camps de déplacés au Darfour

Le Darfour, une région vaste comme la France, est déchiré depuis 2003 par un conflit opposant les forces soudanaises à des rebelles issus de minorités ethniques et s'estimant marginalisés par le pouvoir central.

Selon les Nations unies, le conflit au Darfour a fait environ 300.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés.

Le niveau de violence a largement diminué ces dernières années et Khartoum estime que le conflit est terminé.

Le Minuad, déployée depuis 2007, a eu jusqu'à 16.000 Casques bleus.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG