Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

"Je veillerai à la défense des intérêts du peuple" burkinabè, déclare Toguyeni


Des nouveaux députés à l’Assemblée, Ouagadougou le 24 mars 2022 (VOA/Lamine Traoré).

Au Burkina Faso, l'Assemblée législative de la transition (ALT) est désormais fonctionnelle. Les députés ont validé en debut de semaine leur mandat. Aboubacar Toguyeni, un universitaire, a été élu président de cette Assemblée de transition.

A l’hémicycle, les 70 membres que compte cette assemblée ont élu Aboubacar Toguyeni, un enseignant-chercheur âgé de 58 ans, comme président de l’Assemblée législative de la transition. Cet inconnu du grand public fait partie des choix du président Damiba pour entrer à l’assemblée législative. Le nouveau patron du parlement définit sa priorité.

"Mon mandat sera inscrit dans le sens de l’engagement pour le pays dans sa quête de sécurité, de dignité et d’honneur. Je veillerai au contrôle de l’action du gouvernement, à la défense des intérêts du peuple", a déclaré Aboubacar Toguyeni.

Aboubacar Toguyeni, l’universitaire élu président de l’Assemblée législative de Transition, Ouagadougou le 24 mars 2022 (VOA/Lamine Traoré)
Aboubacar Toguyeni, l’universitaire élu président de l’Assemblée législative de Transition, Ouagadougou le 24 mars 2022 (VOA/Lamine Traoré)

Les membres de l’assemblée législative de la transition sont tous conscients des difficultés du pays.

"Je pense que j’ai un avantage comparatif, j’ai une connaissance en matière de droit constitutionnel, de réforme législative et d’expérience de gestion de la transition que je me suis imposé pour obligation de mettre à la disposition de la nation burkinabè en ce moment précis de notre histoire", a indiqué Abdoulaye Soma, nouveau député.

"Le souhait vraiment qu’il soit un homme courageux qui prend des décisions difficiles quand il le faut pour que le pays puisse avancer. Nous allons défendre la bonne gouvernance, lutter contre la corruption, les gabegies dans toutes les institutions de l’Etat. C’est de pouvoir faire des propositions de lois qui vont dans ce sens pour permettre au Burkina Faso de mettre en place les sillons de la démocratie", a expliqué Arouna Louré, nouveau député.

L’ensemble des institutions de la transition sont désormais fonctionnelles après la nomination d’un premier ministre, d'un gouvernement et de l’assemblée législative de la transition. Place maintenant au travail.

Prise de fonctions pour les députés burkinabè
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:12 0:00
XS
SM
MD
LG