Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'armée aux prises avec des rebelles dans le Sud-Kivu en RDC


Des soldats de l'armée congolaise (FARDC) entourent une maison soupçonnée abriter un groupe de rebelles Mai Mai à Mboko, au Sud-Kivu, 10 novembre 2009.

L'armée congolaise faisait face dimanche à une offensive de rebelles dans la province du Sud-Kivu (est), a-t-on appris de sources militaire et civile.

L'armée affronte une coalition de rebelles yakutumba, du nom d'un ex-général déserteur qui s'oppose au président Joseph Kabila, et de rebelles malaïka ("ange" en swahili), selon ces sources.

Selon deux sources qui s'expriment sous couvert de l'anonymat, l'une militaire et l'autre civile, les rebelles se sont emparés de trois localités (Iwiko, Mahembe et Kilembwe) en territoire de Fizi, dans le sud de la province. Ces localités semblent trop petites pour figurer sur des cartes civiles.

"C'est vrai, l'armée a fait un repli stratégique. Nous sommes en train de nous organiser pour contrecarrer les rebelles", a déclaré un porte-parole de l'armée dans la province du Sud-Kivu, Louis Tshimwang, à un correspondant de l'AFP.

En février, l'armée congolaise avait affirmé avoir "anéanti" les Yakutumba avec la coopération du Burundi voisin où certains rebelles s'étaient réfugiés.

Il y a un an, fin septembre 2017, les Yakutumba avaient menacé la grande ville d'Uvira, sur le lac Tanganyika, en face de la capitale burundaise, Bujumbura. Les hélicoptères de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) avaient repoussé leur offensive, venant en renfort de l'armée congolaise.

Les historiens du Congo soulignent que cette partie du Sud-Kivu entre Fizi et Baraka a été le berceau de la rebellion de Laurent-Désiré Kabila, père de l'actuel président, qui avait renversé le maréchal Mobutu Sese Seko en mai 1997.

Avec AFP

Voir les commentaires (3)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG