Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'Afrique du Sud déclare la fin de sa grave épidémie de listériose


Au moins neuf enfants de moins de cinq ans du Centre ont été admis à l'hôpital Chris Hani Baragwanathne gastro-entérite fébrile été découverte à la suite de la Listeriose, le 12 janvier 2018.

L'Afrique du Sud a officiellement déclaré lundi la fin de la pire épidémie de listériose jamais recensée au monde, qui a tué 216 personnes sur son territoire depuis janvier 2017.

"Nous n'avons enregistré aucun nouveau cas de listériose au cours des trois derniers mois. Nous en concluons que l'épidémie est terminée", s'est réjoui le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi lors d'une conférence de presse.

La maladie est apparue il y a un an et demi dans une usine de la compagnie Enterprise Food, propriété du groupe Tiger Brands, à 300 km au nord-est de Pretoria, selon les autorités sanitaires.

Cette usine produit notamment des saucisses particulièrement prisées des consommateurs sud-africains.

Des victimes de la maladie ont déposé une plainte en nom collectif contre le groupe agroalimentaire Tiger Brands.

La maladie est causée par des bactéries présentes dans le sol, l'eau, la végétation et les excréments d'animaux qui peuvent aisément contaminer la nourriture, notamment la viande, les produits laitiers et les produits de la mer.

La source de la bactérie listéria n'a été confirmée qu'au mois de mars dernier. Le rappel immédiat des produits concernés n'a donc pas empêché sa large propagation dans le pays.

En juillet 2018, un total de 1.060 cas de contamination avaient été dénombrés en Afrique du Sud, dont 216 mortels, selon les dernières statistiques officielles. Selon l'ONU, cet épisode est le plus grave jamais enregistré au monde.

Plusieurs pays voisins ont suspendu partiellement par précaution leurs importations de viandes sud-africaines.

La fin de l'épidémie "ne signifie pas que les gens ne souffriront plus de listériose", a mis en garde lundi le ministre Motsoaledi, "il faut se souvenir que la listériose a toujours été présente en Afrique du Sud ces quarante dernières années".

La maladie se traduit par des symptômes ressemblant à ceux de la grippe, une infection du sang et, dans les cas les plus graves, une infection du cerveau qui peut être fatale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG