Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Kobe Bryant, théoricien de la Mamba Mentality


Kobe Bryant à Los Angeles le 7 juin 2009.

Produit et "enfant" de Michael Jordan, Kobe Bryant a marqué l'histoire du basket par sa "Mamba Mentality", cette façon de régler toute sa vie autour de son sport, à penser chaque séance d'entraînement comme une finale NBA.

"Quand j'entends les gens dire qu'ils cherchent l'inspiration dans la Mamba Mentality, ça me donne envie de travailler dur, de transpirer... C'est pour ça que j'ai fait ce livre. Toutes ces pages comprennent des leçons - pas seulement sur le basket, mais aussi sur la Mamba Mentality."

C'est ainsi que Kobe Bryant résumait son autobiographie sortie en fin 2018 et intitulé "Mamba mentality: How I Play".

"Cette histoire de ne jamais lâcher, d'être un combattant permanent. Avec lui-même en permanence à l'entraînement, aux matches...", c'est également ce que retient Jacques Monclar, ancien entraîneur et désormais consultant pour beIN Sport, diffuseur de la NBA en France.

"Bien sûr qu'il a inspiré les joueurs. Beaucoup de joueurs, au-delà de la technique, allaient prendre conseil auprès de lui. Il était une espèce de grand frère de la génération actuelle", ajoute Jacques Monclar.

Pour l'ancien entraîneur de Pau-Orthez et du CSP Limoges, Kobe Bryant a ainsi été source d'inspiration pour l'ailier des Boston Celtics Jayson Tatum, ou le meneur des Hawks d'Atlanta, Trae Young.

"Il conseillait un peu tout le monde, il réussissait tout ce qu'il entreprenait", ajoute Monclar.

Claude Bergeaud a eu l'occasion d'assister du bord du terrain à cette envie de tous les instants de l'arrière des Lakers, lorsqu'il se rendait à Los Angeles pour suivre Ronny Turiaf du temps où il était sélectionneur de l'équipe de France (2003-2007).

"C'était des moments privilégiés. Lorsque coach Jackson préparait les entraînements, j'étais en bord de terrain sur les loges", se souvient l'actuel directeur sportif de Boulazac.

"Il avait toujours le regard froid, les sourcils froncés, la mine du mec qui va sortir de sa cage. Il y avait des phases où chaque shoot était le shoot du match. J'étais soufflé de voir ça. Et de me dire +voilà pourquoi!+", ajoute-t-il.

"Je ne peux pas m'identifier aux paresseux. Je ne parle pas la même langue. Je ne les comprends pas et je ne veux pas les comprendre", a un jour expliqué Kobe Bryant, pour préciser sa philosophie de travail.

C'est par cette exigence et cette passion qu'il "a mis en lumière que, par le travail et la passion, on pouvait reprendre les +moves+ de Michael Jordan", souligne Jacques Monclar, tout en précisant: "Au-delà de tout, c'était un homme très dur, mais un +family man+".

XS
SM
MD
LG