Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Jean-Pierre Bemba à Gemena


L’ancien chef rebelle et vice-président congolais avant d’embarquer dans son avion en direction de Gemena, Equateur, 4 août 2018. (Twitter /Jean-Pierre Bemba)

L’ancien chef rebelle et vice-président congolais est arrivé samedi à Gemena, dans la province de l’Equateur, dans le nord-ouest de la RDC où est enterré son père, Jeannot Bemba Saolona, décédé en 2009 pendant la détention de son fils à la Cour pénale internationale (à la Haye).

Candidat à la présidentielle, Jean-Pierre Bemba, a été accueilli dans son fief de Gemena par une foule immense qui a envahi le tarmac de l’aéroport local jusqu’au pied de l’avion au point de n’en laisser sortir les passagers qu’après une intervention musclée de la police, rapportent des journalistes sur place.

La veille à Kinshasa, la capitale, l’ancien chef rebelle et ancien vice-président acquitté et libéré en juin après près de 10 ans en prison à la Haye, avait annoncé qu’il irait s’incliner devant la tombe de son père.

Ce vœu, exprimé du reste depuis sa libération ne pouvait jusque-là se concrétiser car les autorités congolaises ne l’ont pas laissé faire son entrée-retour au pays par Gemena.

Jean-Pierre a déposé sa candidature pour la présidentielle (devant se tenir après moult reports le 23 décembre) jeudi au lendemain de son retour en RDC. Il est perçu par beaucoup comme un des concurrents de taille à la famille politique du président Joseph Kabila qui ne devrait plus, selon la Constitution, briguer un nouveau mandat pour en avoir fait plus de deux à la tête de la RDC.

>> Lire aussi : Bemba plaide pour que Katumbi rentre librement en RDC

Son père, Jeannot Bemba Salona, était un des riches et grands hommes d’affaires de la RDC, ayant hérité de la nationalisation (dite "zaïrianisation") de premières années du feu président Mobutu Sesse Seko, des années 70.

Un des rares à avoir tenu le coût, M. Bemba Salona a réussi par la suite à créer des entreprises dont dans l’aviation et à développer entre autres la production caféière et du bois.

Le riche homme d’affaires, patron du patronat congolais, quelque peu proche de M. Mobutu, avait été exproprié en partie à la chute du régime dictatorial de 32 ans par le nouveau pouvoir de Laurent-Désiré Kabila père de l’actuel président.

Mais il a été réhabilité et nommé ministre de l’Economie pendant que son fils Jean-Pierre Bemba était allé en rébellion, en devant même le chef d’une branche, le Mouvement pour la libération du Congo (MLC) muée en parti politique aujourd’hui.

Le père et le fils se sont dès lors brouillés au point que Jean-Pierre écrivait dans un livre (autobiographie) qu’il reniait à sa filiation.

>> Lire aussi : Bemba a déposé sa candidature pour la présidentielle en RDC

La réconciliation entre les deux s’est faite après l’arrestation en 2009 et la condamnation de Jean-Pierre Bemba à la CPI pour des crimes de guerre et contre l’humanité attribués à ses troupes lors d’une intervention en Centrafrique entre 2002 et 2003.

Coup de théâtre, Jean-Pierre sera acquitté en juin 2018 après près de 10 ans de prison. Entre-temps son père est mort en 2009. Autorisé seulement d’assister aux funérailles à Bruxelles, il a momentanément été permis de sortir de prison mais il n’avait jamais vu la tombe de son père. Ce qu’il va faire.

Voir les commentaires (4)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG