Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Inculpé, le ministre de la santé du Zimbabwe démis de ses fonctions


Le ministre de la Santé, le Dr Obadiah Moyo, s'entretient avec les médecins en grève à l'hôpital Parirenyatwa de Harare, le 5 décembre 2018.

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a annoncé mardi avoir limogé son ministre de la Santé, inculpé pour avoir, entre autres, accordé illégalement un contrat de tests de dépistage du coronavirus.

Le Dr Obadiah Moyo, 66 ans, a été arrêté en juin après une enquête menée par la commission anticorruption du pays. Remis en liberté sous caution, il doit comparaître le 31 juillet devant un tribunal.

"Le président de la République (...) a démis de ses fonctions le Dr Obadiah Moyo avec effet immédiat en raison de sa conduite inappropriée pour un ministre du gouvernement", a annoncé mardi son secrétaire, Misheck Sibanda, dans un communiqué.

Le ministre est soupçonné de malversations pour avoir octroyé en violation des procédures un contrat de 20 millions de dollars à une société de Dubaï pour la fourniture de tests de dépistage et d'équipements de protection contre le Covid-19.

Il est également mis en cause dans deux autres contrats d'achat d'équipements hospitaliers en 2019.

Après la révélation par l'opposition des soupçons pensant sur le ministre Moyo, le gouvernement a annulé tous les contrats passés avec la société de Dubaï, selon le quotidien gouvernemental The Herald.

Plus de 700 cas de contamination par le Covid-19, dont 9 mortels, ont été recensés à ce jour au Zimbabwe.

XS
SM
MD
LG