Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Hommage national à Bruno Diatta au Sénégal


La dépouille de Bruno Diatta à l'intérieur de la cathédrale de Dakar, le 27 septembre 2018. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Lors d’une cérémonie empreinte de solennité et de sobriété, la République s'est donnée rendez-vous devant les grilles du palais présidentiel pour dire adieu à l'ancien chef du protocole sénégalais Bruno Diatta.

Ministre et chef du protocole de la présidence depuis 41 ans, il a servi sous les quatre présidents du Sénégal indépendant. Aussi inamovible que discret, Bruno Diatta était considéré comme un pilier de la République et une référence pour la jeunesse.

Pour ses innombrables services, Bruno Diatta a été élevé à titre posthume à la Dignité de grand-croix de l’ordre national du Lion. Un ultime hommage lui a ensuite été rendu par la nation avec les honneurs militaires à Dakar.

A travers son parcours, ses compétences et son sens élevé du devoir, Bruno Diatta est parvenu à traverser sans remous les différents changements au sommet de l'Etat.

Prononçant l'oraison funèbre, le président Macky Sall a tenu à saluer la mémoire d'un homme d'Etat exceptionnel.

"Il symbolisait si bien ce qui nous unit et nous rassemble par-delà nos différences et nos diversités. Lui, dans un calme olympien, tenait toujours au respect des normes sans gestes déplacés, ni violences verbales. Bruno savait trouver le mot juste, il avait le sens de la formule pour rappeler les uns à l’ordre et conseillait aux autres les usages de l’Etat et de la République", a-t-il déclaré.

Également présente, la famille de Bruno Diatta était marquée par l'émotion et la tristesse. Venu de France pour assister aux obsèques, son cousin Vincent Correa décrit Bruno comme "quelqu’un de très poli et de très disponible qui a toujours œuvré pour le pays".

"Bruno a fait un travail remarquable dans ce pays", poursuit-il. "Je viens pour m’incliner devant sa tombe".

Au-delà des autorités et de sa famille, des Sénégalais sont venus en masse pour lui rendre un dernier hommage. Pour Matam Ba, le défunt était une source de motivation pour la jeunesse sénégalaise.

"Chaque jeune Sénégalais, chaque cadre qui est dans l’administration publique ou privée, les entrepreneurs, les travailleurs, les marchands ambulants, tout le monde devrait prendre exemple sur Bruno Diatta parce qu’il incarne tout", estime-t-elle.



Pour marquer la reconnaissance de la nation, la salle du Conseil des ministres et le grand amphithéâtre de l’Ecole nationale d’administration (ENA) porteront désormais le nom de Bruno Diatta.

De même, l’Etat accompagnera la réalisation du projet d’Académie du protocole voulu par le défunt.

Après avoir reçu un ultime hommage et une messe à la cathédrale de Dakar, Bruno Diatta repose pour l'éternité au cimetière catholique de Bel-Air.

XS
SM
MD
LG