Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Taux alarmant d'infections au coronavirus parmi les agents de la santé à Bissau


Un homme contemple un monument près d'un rond-point de Bissau, le 30 octobre 2012. (Photo: REUTERS/Joe Penney )

Plus de 170 des 2 000 agents de la santé que compte la Guinée-Bissau ont contracté le coronavirus, a déclaré mardi un expert de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les hôpitaux sont sur le point d'être débordés. Le système de santé sous-équipé du pays lutte pour freiner la propagation du coronavirus, qui a infecté plus de 1 400 personnes et en a tué 15.

Les autorités sanitaires ont tiré la sonnette d'alarme concernant le manque d'oxygène pour traiter les patients.

"Les trois principaux hôpitaux de Bissau sont actuellement confrontés à des chambres remplies de patients atteints de COVID-19 et à une rupture des services médicaux essentiels", a déclaré Joana Cortez, expert de l'OMS en Guinée-Bissau, lors d'un séminaire en ligne sur l'impact de l'épidémie sur les pays africains lusophones.

M. Cortez a déclaré que 176 agents de la santé du pays avaient été testés positifs pour le coronavirus. Cela représente près de 9 % de l'ensemble du personnel médical du pays, soit environ 2 000 personnes, selon les calculs de Reuters basés sur les chiffres des autorités sanitaires.

"C'est une situation chaotique", a déclaré M. Cortez.

Les agents de la santé sont vulnérables en raison du manque d'équipements de protection de haute qualité, selon Tumane Balde, qui dirige la commission interministérielle de la riposte au coronavirus.

Les autorités sanitaires de Guinée-Bissau ont récemment causé la controverse en autorisant le recours à un vaccin anti-polio pour traiter des cas de COVID-19 à titre expérimental.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG