Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

Fédération ivoirienne de football: Idriss Diallo élu président, Didier Drogba battu

Idris Diallo lors de l'assemblée générale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à la Fondation Felix Houphouet Boigny pour la paix à Yamoussoukro, le 23 avril 2022.

L'homme d'affaires Idriss Diallo a été élu samedi à la tête de la Fédération ivoirienne de football (FIF), lors d'une élection dans la capitale Yamoussoukro où l'ancien attaquant vedette Didier Drogba a été éliminé dès le premier tour.

"Est élu président de la FIF pour les quatre prochaines années, Monsieur Idriss Diallo", a déclaré la présidente de la séance, Mariam Dao Gabala, à l'issue du dépouillement.

M. Diallo, haut dirigeant de la FIF dans les années 2000 a obtenu 63 voix contre 61 à son rival du second tour, Sory Diabaté, un autre cadre de l'institution.

Au premier tour, les deux hommes avaient largement devancé Didier Drogba qui n'avait rassemblé que 21 voix sur 130.

"Je voudrais féliciter Didier (Drogba) qui a eu le courage de s'engager dans cette course et qui a rendu cette élection plus que populaire au-delà de nos frontières", a déclaré M. Diallo, dans la foulée de son élection, promettant d'être un "président juste".

Largement soutenu dans la population et, selon plusieurs observateurs, par la Confédération africaine de football (CAF) et la Fifa, Didier Drogba n'a pas réussi à convaincre les présidents de clubs ivoiriens qui constituaient l'écrasante majorité des votants.

Il lui a été reproché ces dernières semaines de ne pas assez connaître le football local et d'avoir fait une campagne minimale, sans labourer suffisamment le terrain.

Les candidats Didier Drogba (à dr.) et Sory Diabate lors de l'assemblée générale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à la Fondation Felix Houphouet Boigny pour la paix à Yamoussoukro, le 23 avril 2022.
Les candidats Didier Drogba (à dr.) et Sory Diabate lors de l'assemblée générale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à la Fondation Felix Houphouet Boigny pour la paix à Yamoussoukro, le 23 avril 2022.

Cette élection est censée mettre fin à une longue crise de gouvernance à la tête de la FIF.

Elle avait été maintes fois reportée depuis 2020, en raison d'un imbroglio sur le système de parrainage des candidats qui avait alors bloqué la candidature de Didier Drogba.

La FIF avait été mise sous tutelle en décembre 2020 par la Fifa qui avait installé un "Comité de normalisation".

Le nouveau président de l'institution, ancien dirigeant du plus grand club national l'Asec Mimosas de 1984 à 1998 aura pour mission de redonner des couleurs au football ivoirien.

La Côte d'Ivoire ne s'est pas qualifiée pour la Coupe du monde en 2018 et en 2022 et reste sur deux éliminations en quarts et en huitièmes lors des deux dernières Coupes d'Afrique des Nations.

Depuis plusieurs années, les clubs ivoiriens sont également éliminés dès les premiers tours de la Ligue des champions d'Afrique.

Le pays organisera la prochaine CAN du 23 juin au 23 juillet 2023.

Toutes les actualités

"Ça retarde le pays": ce que les Ivoiriens pensent du putsch au Burkina voisin

"Ça retarde le pays": ce que les Ivoiriens pensent du putsch au Burkina voisin
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:38 0:00

Handicap et insertion professionnelle, pari difficile en Côte d’Ivoire

Handicap et insertion professionnelle, pari difficile en Côte d’Ivoire
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Soldats ivoiriens: arrivée à Bamako d'une mission de médiation de la Cédéao

Le président gambien Adama Barrow s'est rendu au Mali ce jeudi 29 septembre 2022.

Une mission de haut niveau dépêchée par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est arrivée jeudi au Mali pour tenter de dénouer avec la junte au pouvoir la crise diplomatique avec la Côte d'Ivoire, ont rapporté les correspondants de l'AFP.

Le président gambien Adama Barrow, puis son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo sont arrivés séparément en milieu de journée à l'aéroport de Bamako et ont pris la route de la présidence malienne.

Initialement annoncé, le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé s'est fait représenter par son ministre des Affaires étrangères. Ce dernier, Robert Dussey, a confirmé sa présence à Bamako dans un message à un correspondant de l'AFP.

La mission est censée repartir jeudi après-midi.

Elle a été mandatée par les dirigeants des Etats membres de la Cédéao réunis en sommet le 22 septembre pour essayer de trouver une issue à la crise entre le Mali et la Côte d'Ivoire.

Bamako et Abidjan sont en pleine querelle diplomatique sur le sort de 46 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet à leur arrivée au Mali.

Ces soldats devaient, selon Abidjan et l'ONU, participer à la sécurité du contingent allemand des Casques bleus au Mali. Mais Bamako a dit les considérer comme des "mercenaires" venus attenter à la sûreté de l'Etat.

La junte malienne, au pouvoir depuis 2020, a prévenu avant de recevoir la mission qu'elle ne se laisserait pas imposer une solution.

"Nous allons les écouter. Nous avons dit depuis le début que tout ce que le Mali veut, c'est chercher les voies et moyens pour trouver un terrain d’attente entre le Mali et la Côte d'Ivoire. Mais si c'est pour imposer des décisions au Mali, cela ne passera pas", a déclaré en début de semaine le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop.

Soldats ivoiriens: la mission ouest-africaine attendue jeudi au Mali

La mission doit arriver jeudi en fin de matinée et repartir en milieu d'après-midi.

La mission de haut niveau dépêchée au Mali par la Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao) pour dénouer la crise diplomatique avec la Côte d'Ivoire est attendue jeudi à Bamako, indique un document du gouvernement malien.

Cette commission est composée des présidents togolais Faure Gnassingbé, ghanéen Nana Akufo-Addo et gambien Adama Barrow, et non plus sénégalais Macky Sall, comme annoncé initialement, précise ce document des Affaires étrangères maliennes consulté mercredi par l'AFP.

Les dirigeants des Etats membres de la Cédéao avaient décidé jeudi dernier, lors d'un sommet extraordinaire à New York, d'envoyer cette mission pour trouver une issue à la crise avec la Côte d'Ivoire.

La mission était d'abord prévue mardi, mais le Mali a fait savoir ne pouvoir la recevoir que jeudi ou vendredi.

Le Mali et la Côte d'Ivoire sont en pleine querelle diplomatique sur le sort de 46 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet à leur arrivée à Bamako.

Ces soldats devaient, selon Abidjan et l'ONU, participer à la sécurité du contingent allemand des Casques bleus au Mali. Mais Bamako a dit les considérer comme des "mercenaires" venus attenter à la sûreté de l'Etat.

Travailleurs domestiques: en Côte d’Ivoire, abus et brimades dans un milieu non-règlementé

Travailleurs domestiques: en Côte d’Ivoire, abus et brimades dans un milieu non-règlementé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:57 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG