Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Dix "terroristes" de Boko Haram tués dans le sud-est au Niger


Des soldats dans le camps militaire de Bosso, dans la région du Niger, près des combats contre Boko Haram, le 17 juin 2016.

L'armée du Niger a annoncé samedi avoir tué "dix terroristes", après avoir repoussé une attaque d'une de ses positions par le groupe jihadiste Boko Haram dans le sud-est du pays, proche du Nigeria.

"Dans la nuit du jeudi 19 juillet au vendredi 20 juillet aux environs de 23H00 (22 heures GMT), la position militaire de Baroua a été attaquée par le groupe terroriste Boko Haram. Le bilan provisoire est: côté ami, un militaire décédé et deux blessés, côté ennemi dix terroristes tués suite à la réaction rigoureuse de nos forces", précise le ministère nigérien de la Défense dans un communiqué lu samedi soir à la télévision d'Etat.

"Les opérations de ratissage engagées par nos forces de défense et de sécurité sont en cours", assure le ministère.

>> Lire aussi : Des dizaines de soldats tués dans une attaque de Boko Haram au Nigeria

Baroua est située dans la zone de N'Guigmi, dans la région de Diffa (sud-est nigérien), non loin du bassin du lac Tchad, une zone marécageuse très difficile d'accès, où sont retranchés des combattants de Boko Haram.

Début juillet, six soldats nigériens avaient été tués dans l'attaque du poste militaire de Bla Brin, dans la même zone, selon un bilan de l'armée. En juin, trois kamikazes avaient fait exploser leurs ceintures d'explosifs en différents endroits de la ville de Diffa, la capitale régionale, tuant six personnes. La région de Diffa est le théâtre depuis février 2015 de nombreuses attaques de Boko Haram, groupe basé dans le nord-est du Nigeria voisin.

En plus des attaques de Boko Haram dans le sud-est, le Niger doit faire face aux attaques récurrentes des islamistes de groupes sahéliens dans le nord et dans l'ouest.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG