Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux migrants retrouvés morts dans une forêt en Croatie


Des migrants marchent sur des voies ferrées près de la ville de Sid, à l'ouest de la Serbie, près de la frontière serbe avec un membre de l'Union européenne, la Croatie, le 18 décembre 2017.

Deux migrants ont été retrouvés morts dimanche dans une forêt en Croatie, non loin de la frontière bosnienne, a annoncé la police croate, probablement dans leur tentative de traverser clandestinement ce pays dans la direction de l'Europe occidentale.

"Ce matin, vers 8 heures (6 heures GMT), la police a trouvé dans des bois de la région de Dreznica (centre) un groupe de migrants (...) Douze personnes ont été retrouvées, dont deux étaient mortes", a déclaré à la presse Senka Staroveski, une porte-parole de la police croate.

Elle n'a pas donné d'autres détails, que ce soit sur l'âge, la nationalité ou les causes des décès, ajoutant juste qu'une enquête était en cours.

La région de Dreznica se trouve à environ 90 kilomètres de la frontière avec la Bosnie. Quelque 4.000 migrants et réfugiés, selon les estimations des autorités bosniennes, se trouvent actuellement de l'autre côté de la frontière, notamment dans les villes bosniennes de Bihac et de Velika Kladusa.

>> Lire aussi : Des centaines de migrants déplacés par les autorités au Maroc

Ces personne essayent de franchir clandestinement la frontière pour poursuivre leur route vers l'Europe occidentale, mais leur progression s'avère souvent périlleuse.

Selon un décompte de l'ONG Médecins sans Frontières à Belgrade (MSF), effectué notamment à partir des informations parues dans les médias, plus de 80 migrants sont morts depuis le début de l'année sur cette "route des Balkans", qui mène de la Turquie jusqu'à la Slovénie.

Ces décès sont imputables à des noyades, au froid, à des accidents de la route et à des violences diverses, selon MSF.

>> Lire aussi : L'Aquarius, avec 141 personnes à bord, reste au large de la Libye

Par ailleurs, la police croate a découvert dans la matinée, plus au sud, dans la région de Gracac, un fourgon qui transportait une vingtaine de migrants en provenance de Bosnie.

Le chauffeur, qui avait dans un premier temps refusé de s'arrêter, est en fuite, selon un porte-parole de la police, Elis Zodan, cité sur le site de la radio locale Antena Zadar. "Personne n'a été blessé, les gens ont juste eu peur", a-t-il ajouté.

Fin mai, des policiers croates avaient blessé deux enfants de 12 ans en ouvrant le feu sur une camionnette transportant une trentaine de migrants afghans et irakiens, dont quinze enfants, et dont le chauffeur avait refusé de s'arrêter.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG