Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux arrestations pour l’assassinat de Marielle Franco au Brésil


Rassemblement pour dénoncer l'assassinat de la militante Marielle Franco, tuée le 14 mars 2018, Sao Paulo, Brésil, 15 mars 2018.

Deux ex-policiers ont été arrêtés, suspectés de l'assassinat de l'élue de Rio Marielle Franco, un an après la mort de la militante. Ce 15 mars, de grands rassemblements sont prévus dans tout le Brésil pour marquer le premier anniversaire de sa mort.

La conseillère municipale Marielle Franco, engagée contre le racisme, l'homophobie et la violence policière, a été abattue à l'âge de 38 ans le 14 mars 2018, avec son chauffeur. Elle était membre du Parti du socialisme et de la liberté (PSOL).

Le policier militaire à la retraite Ronie Lessa, suspecté d'avoir criblé de balles l'élue et Anderson Gomes dans leur voiture, avec 13 tirs, a été arrêté mardi avant l'aube à son domicile, a annoncé le parquet de Rio. Un arsenal constitué de 117 fusils M-16 et de 500 munitions a été également découvert à Rio, dans la maison d'un ami de Lessa, a rapporté la police.

Un autre ancien policier, Elcio Vieira de Queiroz, exclu de la police militaire à une date non précisée, a lui aussi été arrêté chez lui lors d'une opération retransmise en direct à la télévision. Elle a permis la saisie de documents et d'armes. Il est soupçonné d'avoir conduit la voiture qui avait suivi de près celle de Marielle Franco après une réunion de militantes en soirée dans le centre de Rio. "Les enquêtes ont conclu, sur la base de diverses preuves, que Lessa est l'auteur des (...) tirs (...) avec la participation de Elcio qui a conduit (le véhicule) utilisé pour l'exécution", a déclaré le parquet de Rio dans un communiqué.

Ronie Lessa a été arrêté dans un immeuble résidentiel du front de mer de Barra de Tijuca, où habite également le président Jair Bolsonaro quand il est à Rio, a confirmé la police.

Selon les services du procureur chargé de la lutte contre le crime organisé, "l'assassinat a été méticuleusement planifié pendant les trois mois ayant précédé le crime".

Pour le premier anniversaire de la mort de Marielle Franco, de nombreuses manifestations devaient se dérouler jeudi dans les grandes villes du Brésil.

Rio de Janeiro est confrontée depuis une vingtaine d'années au phénomène des milices, des groupes formés d'agents ou d'ex-agents de sécurité qui font régner leur loi dans les favelas, et contre lesquelles Mme Franco avait milité.

XS
SM
MD
LG