Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux blessés légers après une explosion dans le centre de Nairobi


Kenyan policemen and explosives experts gather evidence from the car suspected to have been used by the attackers outside the scene where explosions and gunshots were heard at the DusitD2 complex, in Nairobi, Kenya, Jan. 17, 2019.

Une explosion dans le centre de Nairobi a fait deux blessés légers samedi soir, a-t-on appris de source policière, un peu moins de deux semaines après un attentat jihadiste ayant fait 21 morts dans la capitale kényane.

Selon Philip Ndolo, un commandant de la police locale, l'explosion provient d'une "petite boîte" portée par l'un des nombreux pousseurs de charrette à bras métalliques à deux roues qui arpentent les rues du centre-ville.

Le pousseur de cette charrette, qui est un des deux blessés, a affirmé à la police qu'un "homme somalien" lui avait demandé vers 19H00 (16H00 GMT) de transporter cette boîte, a souligné la même source.

Le propriétaire de la boîte aurait ensuite feint d'avoir oublié sa carte d'identité et demandé au pousseur de charrette de l'attendre dans la rue Tom Mboya, à proximité d'un restaurant et d'une gare routière, le temps qu'il aille chercher ses documents d'identité.

C'est à cet endroit que l'explosion a eu lieu. Le deuxième blessé est un vendeur de journaux qui se trouvait à proximité de la charrette.

"Le pousseur de charrette a été légèrement blessé à la main droite" tandis que "le vendeur de journaux a été légèrement blessé à la jambe droite, a déclaré à la presse Philip Ndolo. "Personne d'autre n'a été blessé".

Selon un journaliste de l'AFP présent sur place, la zone a été bouclée par les policiers, qui menaient samedi soir des recherches à proximité de la charrette à bras en métal, à peine abîmée, sur laquelle se trouvait l'engin explosif.

Cette explosion intervient un peu moins de deux semaines après une attaque menée par un commando jihadiste contre un complexe hôtelier de Nairobi, qui a fait 21 morts et a été revendiqué par les islamistes somaliens shebab.

Des images de vidéosurveillance montrent les terroriste dans un hôtel au Kenya
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:27 0:00

L'attaque du complexe DusitD2, dans un quartier verdoyant de Nairobi, avait débuté le 15 janvier lorsqu'un kamikaze s'était fait exploser devant la terrasse d'un des restaurants du complexe. Quatre autres membres du commando avaient plus tard été tués par les forces de sécurité, lors d'un siège qui s'est achevé un peu moins de vingt heures après le début de l'attaque.

Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont indiqué avoir agi en représailles au transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, selon le centre américain de surveillance des sites internet jihadistes SITE.

En 2013, l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi par un commando shebab, avait fait 67 morts.

XS
SM
MD
LG