Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Après les marchés et les bars, les mosquées du Faso rouvrent leurs portes


Lors d'une prière collective par téléphone, à Ouagadougou, le 29 mars 2020.

Au Burkina Faso, des musulmans - en plein ramadan - ont manifesté samedi pour la réouverture des mosquées fermées depuis le 20 mars dernier pour cause du Covid-19.

Finalement cette pression a payé. Quelques heures après ces manifestations, les mosquées ont été rouvertes sur toute l’étendue du territoire national. Des analystes estiment que cela révèle la fragilité de l’Etat qui a aussi permis aux marchés de rouvrir après des manifestations des commerçants la semaine dernière.

Plusieurs dizaines de musulmans ont pris d’assaut le siège samedi matin à Ouagadougou de la FAIB, la fédération des associations islamiques du Burkina. "Trop c’est trop", ont-ils clamé, exigeant la réouverture des mosquées.

"Nous sommes en train de revendiquer la réouverture des mosquées parce que nous avons fait le constat que les marchés ont été rouverts, les bars ont été rouverts et il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas rouvrir les mosquées. Ce sont les lieux de culte qui devaient être les premiers lieux à rouvrir", lance un fidèle.

La pression a payé. Samedi soir, quelques heures plus tard, la fédération des associations islamiques, tout en condamnant les manifestations, annonce la réouverture des mosquées après une rencontre avec le ministère en charge des cultes.

"Quand on rouvre Rood-Woko, le plus grand marché, et encore on rouvre les 27 marchés de Ouagadougou, on veut rouvrir les écoles, relancer les autres activités... C’est difficile de dire à un religieux qu’on ne peut pas aller dans un lieu de culte. Si on peut prendre des précautions au marché, pourquoi pas à la mosquée aussi?", a déclaré Boubacar Yugo, le président délégué de la FAIB, reçu sur la chaîne privée BF1.

Dans un communiqué, l’église catholique affirme maintenir la fermeture de ses lieux de culte.

Le gouvernement n’a fait aucune réaction concernant cette situation. Le secteur des transports devrait aussi reprendre mardi. A la date du 5 mai, le Burkina Faso totalise 672 cas de coronavirus, avec 46 décès.

XS
SM
MD
LG