Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Des hackers d'élite nord-coréens à l'origine d'attaques sur des banques

Une annonce de la société FireEye sur la cyberdéfense, 3 octobre 2018. (Twitter/FrieEye)

Un groupe de hackers d'élite nord-coréens est à l'origine d'une vague de cyberattaques contre des banques qui ont permis de récolter "des centaines de millions" de dollars pour le régime de Pyongyang.

Ce groupe --APT38-- est distinct d’autres opérations de piratage informatique d'Etat menées par le régime mais y est lié, affirme la société FireEye, dans un rapport qui révèle l'existence de cette unité.

Ce groupe fait partie d'un ensemble plus large connu sous le nom de "Lazarus" mais avec un savoir-faire et des outils spécifiques qui lui ont permis de réaliser certain des cyberbraquages les plus spectaculaires.

Le modus operandi de APT38 consiste à prendre son temps afin de bien connaître sa cible.

Le groupe attend parfois pendant des mois voire plus d'une année pour récolter des informations sur ses cibles avant d'attaquer, a expliqué Sandra Joyce, vice-président du renseignement de FireEye.

Selon les estimations de l'entreprise de cyberdéfense, APT38 aurait réussi à voler jusqu'à un milliard de dollars aux banques que la cellule ciblait.

Avec AFP

Toutes les actualités

Covid-19: Pour Macron, "On ne sait pas tout sur les premiers vaccins"

Covid-19: Pour Macron, "On ne sait pas tout sur les premiers vaccins"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:34 0:00

Le télescope géant d'Arecibo à Porto Rico s'effondre

Le télescope géant d'Arecibo à Porto Rico s'effondre
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Giscard: Macron décrète un jour de deuil national

Giscard: Macron décrète un jour de deuil national
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:37 0:00

Covid-19: Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement

Le 21 octobre 2017, l'ancien président George W. Bush (à g.), son successeur Barack Obama et l'ancien président Bill Clinton lors d'un concert caritatif à College Station, Texas.

Le président élu Joe Biden et les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton se sont dits prêts à se faire vacciner publiquement contre le Covid-19 afin d'encourager leurs concitoyens à en faire de même.

Barack Obama, 59 ans, a affirmé faire "entièrement confiance" aux autorités sanitaires du pays, dont l'immunologue Anthony Fauci, figure scientifique très respectée aux Etats-Unis.

"Si Anthony Fauci me dit que ce vaccin est sûr et peut protéger du Covid, je n'hésiterai pas à me le faire injecter", a-t-il déclaré dans un entretien radio à SiriusXM, dont des extraits ont été partagés mercredi sur YouTube.

"Je promets que lorsqu'il sera disponible pour les personnes moins vulnérables, je me ferai vacciner. Je pourrais le faire à la télévision ou faire en sorte que ce soit filmé, afin que les gens puissent voir que je fais confiance à la science", a-t-il ajouté.

Une tribune dans le Washington Post appelait le président élu Joe Biden, 78 ans, et sa future vice-présidente Kamala Harris, 56 ans, à se faire vacciner en direct à la télévision afin de convaincre les sceptiques, nombreux aux Etats-Unis face à la vitesse de développement des vaccins contre le Covid-19.

Interrogé sur le sujet, Joe Biden a dit jeudi qu'il serait "heureux" de se faire vacciner en public dès que le Dr Fauci recommanderait de le faire.

Un représentant de George W. Bush a fait savoir à CNN que l'ancien président républicain de 74 ans était lui aussi disposé à faire la promotion des vaccins contre le Covid-19.

"Les vaccins doivent dans un premier temps avoir été jugés sûrs et administrés aux populations prioritaires", a dit ce représentant, Freddy Ford. "Le président Bush attendra ensuite son tour et se fera volontiers vacciner devant les caméras".

Le porte-parole de Bill Clinton, Angel Urena, a également indiqué à CNN que l'ancien président démocrate, lui aussi âgé de 74 ans, se ferait vacciner publiquement "si cela pouvait inciter tous les Américains à en faire de même".

Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM): décryptage de l'expert Daniel Eizenga

Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM): décryptage de l'expert Daniel Eizenga
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG