Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Démission de la ministre des Femmes au Chili après un mois de polémiques


Jeunes manifestantes lors d'un rassemblement contre la violence sexiste à Santiago du Chili, le 11 mai 2018. (REUTERS/Ivan Alvarado)

La ministre chilienne des Femmes, Macarena Santelices, journaliste et petite-nièce de l'ancien dictateur Augusto Pinochet (1973-1990), a annoncé sa démission mardi, à peine plus d'un mois après sa nomination, marqué par une série de polémiques. 

"Le jour où l'on comprendra que la cause des femmes n'a pas de couleur politique, qu'elle nous appartient à toutes et est en faveur de toutes, nous pourrons aller de l'avant. En raison de ma loyauté envers le président Sebastian Piñera, envers le pays et envers les femmes chiliennes, je décide aujourd'hui de me retirer", a écrit sur Twitter Mme Santelices nommée le 6 mai.

Cette démission intervient au lendemain de la nomination par la ministre au poste de responsable des Etudes de genre de Jorge Ruz, un ancien producteur de concours de beauté de femmes en maillots de bain.

Ce proche de la ministre est aussi journaliste au tabloïd La Cuarta, qui publiait encore il y a peu de temps un poster de femme nue dans son édition du vendredi.

Pendant son bref passage au ministère, les mouvements féministes avaient lancé le slogan "Nous n'avons pas de ministre" en raison du manque d'expérience de Mme Santelices et de son appartenance à la droite ultra-conservatrice.

Il y a deux semaines, le ministère des Femmes avait suspendu in extrémis une campagne contre les violences machistes mettant en scène un grand-père admettant avoir agressé son ex-épouse et qui s'en excusait en écrivant une lettre à sa petite-fille maltraitée par son compagnon.

Longtemps réputé pour son conservatisme, le Chili a vu ces dernières années l'émergence de nombreux mouvements féministes qui sont parvenus à mobiliser des milliers de personnes pour la défense des droits des femmes.

En 2019, dans le sillage de la fronde sociale contre les inégalités, la performance "Un violeur sur ton chemin" du collectif Las Tesis avait fait le tour du monde.

Mme Santelices est remplacée par une ancienne députée et ancienne Secrétaire d'Etat au Tourisme, Monica Zalaquett.

XS
SM
MD
LG