Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Décès de Mamadu Iaia Djaló, ministre de la Justice et des Droits de l'homme de Guinée-Bissau


Mamadu Iaia Djaló, ministro da Justiça e Direitos Humanos, Guiné-Bissau

Le ministre de la Justice et des Droits de l'homme de Guinée-Bissau, Mamadu Iaia Djaló, est décédé subitement à Dakar, au Sénégal, a-t-on appris lundi de sources proches de son parti.

M. Djaló, x ans, était jusqu'ici le président du Parti de la nouvelle démocratie (PND). Il se trouvait à Lomé, au Togo, lorsqu'il s'est senti malade et a été transféré à Dakar pour y être soigné, mais il est décédé, a déclaré à VOA une source du parti à Bissau.

Élu député en 2019, c'est en avril qu'il a rejoint le gouvernement du Premier ministre Nuno Gomes Nabiam à l'occasion d'un remaniement.

Dans un message publié sur sa page Facebook, le président de la République a déclaré que "c'est avec une profonde consternation" qu'il a appris "la triste nouvelle du décès" du ministre de la Justice et des Droits de l'homme.

"En ce moment de douleur, au nom du peuple guinéen et en mon nom propre, je présente mes plus sincères condoléances à la famille endeuillée", a écrit Umaro Sissoco Embaló.

En 2000 et 2001, le défunt avait occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale et des communautés, et a également occupé les postes de ministre de la Justice et des droits de l'homme dans le gouvernement d'Aristides Gomes. En 2014, il a été nommé conseiller spécial pour les affaires politiques du président de la République de l'époque, José Mário Vaz.

En plus de sa carrière dans l'exécutif, Mamadu Iaia Djaló est aussi un ancien vice-président de l'Assemblée nationale.

Traduit et adapté du portugais par VOA Afrique. Lire l'original >>

XS
SM
MD
LG