Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

CAN-2019: liesse populaire et double verrou de sécurité pour le match d'ouverture

Vente de masques du joueur égyptien Mohammed Salah avant le match d'ouverture entre la Egypte et le Zimbabwe de la Coupe d'Afrique des Nations au Caire, en Egypte, vendredi 21 juin 2019.

Un très imposant dispositif de sécurité a encadré des dizaines de milliers de supporters durant les heures précédant le match d'ouverture de la CAN entre l'Egypte et le Zimbabwe vendredi au Caire, dans une ambiance populaire mais verrouilée à double tour.

Dès le début de l'après-midi, de longues queues de fans habillés en rouge se sont dessinées devant les portes d'entrée du Stade international, sous la chaleur, bien avant le coup d'envoi de la rencontre prévu à 22h00, une fois la nuit tombée.

Les tribunes de l'enceinte, pouvant contenir 75.000 personnes, étaient déjà pleines aux alentours de 18h00, quand s'est lancée une "ola" qui traduisait bien l'impatience des spectateurs de voir les Pharaons de Mohamed Salah.

Pour atteindre leur siège, les supporters, tous dotés d'une "Fan ID", un document officiel permettant leur identification rapide, ont dû franchir un important dispositif de police.

Selon des médias locaux, citant des sources sécuritaires, 15.000 personnes ont été affectées pour assurer la sécurité de la compétition, à travers les six stades et quatre villes où auront lieu la CAN jusqu'au 19 juillet.

Ces derniers jours, la télévision égyptienne a diffusé des images des forces de l'ordre verrouillant l'accès au stade, avec des véhicules blindés et du personnel lourdement armé.

De fortes tensions, après notamment des attentats récents ayant visé des touristes étrangers et la communauté copte orthodoxe, ainsi que le décès lundi de l'ancien président Mohamed Morsi issu de l'organisation interdite des Frères musulmans, ont précédé la tenue de la plus grande CAN de l'histoire, à 24 pays.

Toutes les actualités

Ahmad et Infantino s'expriment lors d'un congrès de la CAF

Ahmad et Infantino s'expriment lors d'un congrès de la CAF
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Football/CAN-2019: Belmadi parle de son "ami" Cissé

Football/CAN-2019: Belmadi parle de son "ami" Cissé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Football/CAN-2019: "L'Algérie est une grande équipe", Aliou Cissé

Football/CAN-2019: "L'Algérie est une grande équipe", Aliou Cissé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Le journal de la CAN-2019 du 17 juillet

Le journal de la CAN-2019 du 17 juillet
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:29 0:00

CAN-2019: le foot congolais en débandade

L'équipe des Léopards saluent leurs supporters après le match entre le Zimbabwe et la RDC lors de la CAN-2019 au Caire le 30 juin 2019.

Quatre joueurs sous contrat qui s'enfuient au Maroc, des tonnes de bagages abandonnés à l'aéroport du Caire, une plainte contre le président de la Fédération : le football en République démocratique du Congo accumule les cartons jaunes depuis l'élimination des Léopards en 8e de finale de la CAN.

On se croirait dans un pays soviétique à l'époque de la guerre froide: l'AS Vita, club mythique de Kinshasa, a dénoncé la fuite de quatre de ses joueurs "pour le Maroc via Brazzaville en traversant le fleuve Congo par pirogue".

Il s'agit du milieu de terrain international Padou Bompunga Botuli, de Nelson Munganga Omba, Francis Kazadi Kasengu et Yannick Bangala Litombo.

L'AS Vita Club, entraîné par le sélectionneur national Florent Ibenge, met en garde de potentiels recruteurs marocains : "Tous ces joueurs ayant des contrats valides avec l'AS Vita Club, des dispositions ont été prises avec la fédération (Fecofa) pour que les équipes marocaines puissent se soumettre à la règlementation internationale relative aux transferts".

Mercredi toujours, une plainte a été déposée contre le président de la Fédération congolaise de football (Fécofa), Constant Omari, par un ex-candidat à l'élection présidentielle et homme d'affaires, Seth Kikuni.

M. Kikuni accuse le président de la Fécofa de ne pas avoir respecté les clauses d'un contrat pour habiller les joueurs. Il accuse en plus Constant Omari d'avoir tenu des propos diffamatoires en le traitant de "petit con et voyou", dans une vidéo tournée en Egypte et partagée sur les réseaux sociaux.

La République démocratique du Congo a été éliminée sans gloire en 8e de finale par le petit poucet Madagascar, aux tirs au but.

- Des supporters exaspérés -

Dans le stade, des supporters en colère s'en étaient pris physiquement à un conseiller du ministre des Sports après cette défaite, comme on le voit sur une vidéo qui a enflammé la toile congolaise.

Au pied des pyramides égyptiennes, les hommes de Florent Ibenge n'ont pas seulement laissé leurs ambitions et leurs illusions.

La pléthorique délégation congolaise -173 membres- a dû regagner Kinshasa sans une partie de ses valises après la défaite du 7 juillet.

"Il y avait près de dix tonnes de marchandises appartenant aux joueurs, aux membres de la fédération et au cabinet du ministre des Sports ainsi qu'aux supporters. Le pilote a décidé d'embarquer deux tonnes, le reste a été abandonné à l'aéroport international du Caire", a témoigné à l'AFP Emmanuel Ciguge, président de l'ASBL "Allez-y les Léopards", une organisation des supporters de l'équipe nationale congolaise.

"Ces colis abandonnés seraient arrivés aujourd'hui à Kinshasa par un cargo affrété par le gouvernement", a réagi à l'AFP un conseiller du ministre des Sports qui a refusé d'être cité.

En Egypte, la délégation congolaise a davantage pensé à faire des emplettes qu'à supporter ses joueurs, d'après le président de l'organisation des supporters: "Certains achetaient des meubles et des marchandises au marché au lieu d'être dans le stade où Les Léopards jouaient", a déploré M. Ciguge.

Voir plus

XS
SM
MD
LG