Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

Les Ivoiriens manifestent contre Alassane Ouattara malgré l'interdiction des rassemblements

Ivorian women protest against President Ouattara's 3rd term candidacy in Abidjan

De nouvelles manifestations contre un troisième mandat du président Alassane Ouattara ont eu lieu vendredi à Abidjan et dans le reste de la Côte d'Ivoire, malgré la "suspension" par les autorités des manifestations publiques jusqu'au 15 septembre.

Les responsables féminines de l'opposition avaient notamment appelé à une journée d'action des femmes sur tout le territoire à la veille de l'investiture officielle par son parti de Ouattara comme candidat.

A Abidjan, la police a dispersé à coups de gaz lacrymogène une marche des femmes dans le quartier populaire de Yopougon.

"La police est intervenue quand plusieurs groupes de jeunes se sont joints aux femmes qui étaient mobilisées à l'espace Kouté, près du Palais de justice" a expliqué un habitant de Yopougon, joint au téléphone par l'AFP.

"La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser tout le monde", selon un autre habitant.

Un manifestant avec une pancarte qui dit "Non au 3e mandat d'ADO" | Photo AFP
Un manifestant avec une pancarte qui dit "Non au 3e mandat d'ADO" | Photo AFP

A Gesco, point de départ de l'autoroute reliant Abidjan à la capitale Yamoussoukro, des pneus ont été brûlés sur la voie principale, avant d'être dégagés par les forces de l'ordre.

A Cocody, quartier chic d'Abidjan, un important dispositif policier avait été mis en place avec des policiers anti-émeutes aux carrefours stratégiques, dissuadant toute manifestation, a constaté un journaliste de l'AFP.

D'autres manifestations ont eu lieu ailleurs dans le pays, notamment dans l'Est.

A Bonoua (sud-est), fief de l'ex-première dame Simone Gbagbo, les femmes ont marché dans le calme, sous bonne escorte de la gendarmerie, a rapporté Hervé Niamkey, un habitant de la ville. Toutefois, de nombreux jeunes manifestants ont érigé des barricades coupant la route internationale qui lie Abidjan à la frontière du Ghana.

Ne plus "tuer nos enfants"

A Gagnoa, importante ville à 250 km au nord-ouest d'Abidjan et cité natale de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, "entre 400 et 500 femmes ont marché dans le calme aux cris de "Nous ne voulons pas de 3e mandat" ou "On ne veut plus qu'on tue nos enfants", selon un journaliste local.

A Abengourou (centre-est), "les jeunes et les femmes ont manifesté avant d'être dispersés", a rapporté un journaliste d'une radio locale.

Un scénario qui s'est reproduit dans plusieurs autres villes ivoiriennes.

Les premières manifestations de l'opposition et de la société civile, il y a une semaine, liées à l'annonce de la candidature de M. Ouattara, interdites par le pouvoir, ont dégénéré en violences pendant trois jours, faisant "six morts,une centaine de blessés, 1.500 déplacés internes, 69 personnes interpellées ainsi que de nombreux dégâts matériels", selon le bilan officiel communiqué mercredi.

Le président Ouattara, 78 ans, élu en 2010 puis réélu en 2015, avait annoncé dans un premier temps en mars passer le relais à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Mais après le décès d'un infarctus de ce dernier le 8 juillet, M. Ouattara a annoncé le 6 août qu'il briguerait finalement un troisième mandat.

La Constitution limite à deux les mandats présidentiels, mais opposition et pouvoir sont en désaccord sur l'interprétation de la réforme adoptée en 2016: les partisans de Ouattara affirment qu'elle a remis le compteur des mandats à zéro, ses adversaires jugent anticonstitutionnelle une troisième candidature.

Le premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire a été officiellement fixé au 31 octobre.

Toutes les actualités

Les législatives seules ne peuvent ramener la paix, selon André Silver Konan

Les législatives seules ne peuvent ramener la paix, selon André Silver Konan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:00 0:00

La Côte d'Ivoire reçoit 504.000 doses de vaccin anti-Covid

Des élèves, portant des masques de protection, suivent des cours à l'école Merlan du Paillet lors de la réouverture des écoles, alors que le verrouillage pour coronavirus (COVID-19) est allégé, à Abidjan, Côte d'Ivoire le 25 mai 2020. REUTERS / Luc Gnago

La Côte d'Ivoire a reçu vendredi 504.000 doses de vaccin contre le Covid-19, les premières à arriver dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, financées par le dispositif Covax destiné en particulier aux pays défavorisés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Avec du retard sur l'horaire prévu (09H00 GMT et locales) ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Avec le Ghana voisin qui a reçu 600.000 doses mercredi, la Côte d'Ivoire est l'un des premiers pays à bénéficier des vaccins financés par le système Covax visant à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants.

Il comporte un mécanisme de financement qui permet à 92 nations ayant un niveau de développement économique faible ou moyen, d'avoir accès aux précieuses doses et a été mis en place pour tenter d'éviter que les pays riches n'accaparent l'ensemble des vaccins.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué l'arrivée de ces vaccins en Afrique, mais a cependant accusé lundi certains pays riches de "saper" le dispositif Covax et d'"approcher les fabricants pour s'assurer l'accès à des doses de vaccins supplémentaires".

La livraison de doses de vaccin à la Côte d'Ivoire et au Ghana intervient après le lancement de la campagne de vaccination au Sénégal mardi, à la suite de l'Afrique du Sud, du Zimbabwe, des Seychelles, de l'Ile Maurice, du Rwanda, de la Guinée équatoriale, de la Guinée, de l'Algérie, du Maroc et de l'Egypte.

Pour aider à accélérer la vaccination des 1,3 milliard d'Africains, l’Union africaine (UA) a déclaré qu’elle avait obtenu 270 millions de doses de vaccins contre le Covid à distribuer cette année.

La Côte d'Ivoire, pays de 25 millions d'habitants, enregistrait vendredi plus de 32.000 cas confirmés de coronavirus et près de 190 morts.

Les chiffres sont en augmentation depuis plusieurs semaines, mais en dehors de l'obligation de porter un masque dans les lieux fermés et de l'incitation à respecter les gestes barrières, aucune autre mesure restrictive n'est pour l'instant imposée.

A Abidjan, le marché prometteur du jouet africain

A Abidjan, le marché prometteur du jouet africain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:03 0:00

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Henri Konan Bédié appelle à voter "massivement" aux législatives

Henri Konan Bédié appelle à voter "massivement" aux législatives
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG