Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Ballon d’Or 2022, une ode à l’altruisme


Vainqueurs masculins et féminins du Ballon d'Or, de gauche à droite, Karim Bemzema et Alexia Putellas.

La prestigieuse récompense de France Football a désigné un trio d’individualités réputées pour leur sens du collectif. Un retour à l’essence même du football.

"Je ne pense pas qu’à marquer des buts. Je cherche surtout à m’amuser et à aider mes coéquipiers. J’ai grandi avec ce foot-là". Ainsi réagissait Karim Benzema, ce 17 octobre 2022 après son sacre à la cérémonie du Ballon d’or. À l’heure de la course frénétique aux statistiques et de l’émergence des données individuelles dans le football, meilleur hommage ne pouvait être rendu à ce sport du ballon rond.

Le foot se joue à onze, même si cet aspect du sport semble parfois être oublié, autant par les fans que dans le discours des principaux acteurs. Le Norvégien Erling Haaland, un des meilleurs footballeurs de la planète en ce moment, n’a-t-il pas récemment déclaré qu’il préférerait toucher le moins de ballons possible tant qu’à marquer des buts ?

"Obsédé par l’équipe"

A l’opposé de ce spectre, Karim Benzema. Il fait partie de ces rares attaquants qui préfèrent encore faire briller ses coéquipiers. Il met le collectif au-dessus de tout sur le terrain, y compris de sa propre personne. C’est ainsi que l’international français est longtemps resté dans l’ombre de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. "J’ai joué pour lui", indiquait-il en 2020.

Son ex-entraîneur Jose Mourinho raconte fort opportunément ce 18 octobre 2022 dans les colonnes du journal français l’Équipe que le buteur tricolore est obsédé par l’équipe. Le Portugais n’avait d’ailleurs pas hésité à qualifier le capitaine

madrilène de "chat" en 2010, par opposition au "chien" dont il avait besoin pour aller à la chasse.

C’est ce sens ultime du sacrifice que le 44e Ballon d’or de l’histoire honore à travers Benzema, au-delà de ses 42 buts de la saison écoulée. C’est aussi ce que le joueur du Real Madrid partage avec ses deux autres homologues du podium, à savoir le Sénégalais Sadio Mané et le Belge Kevin De Bruyne.

Hommage au jeu

Liverpool n’est plus vraiment la même équipe depuis le départ du capitaine des Lions de la Teranga pour le Bayern Munich l’été dernier. Son ex-coéquipier Mohamed Salah en est devenu particulièrement esseulé sur le front de l’attaque. Capable de jouer à la fois à gauche et au centre de la ligne offensive, l’ancien du FC Metz n’a jamais rechigné face à l’effort.

Quid de Kevin De Bruyne désormais considéré comme un des meilleurs milieux de terrain de sa génération grâce à une incroyable maîtrise de la passe. Demandez à l’entraîneur Pep Guardiola ce que serait la redoutable machine de Manchester City sans l’art de contourner l’adversaire de son génie belge.

Comme l’a si bien souligné Mourinho, le Ballon d’or 2022 rend hommage au jeu, malgré le caractère individuel du trophée. Il faut peut-être remonter à l’édition 2010 marquée par le trio barcelonais Messi, Iniesta et Xavi pour voir un podium aussi représentatif du collectif.

XS
SM
MD
LG