Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Australie: la peine rendue contre le cardinal Pell sera diffusée en direct


Le cardinal George Pell à Melbourne, en Australie, le 26 février 2019.

La peine rendue contre le cardinal australien George Pell condamné pour pédophilie sera diffusée mercredi en direct à la télévision, décision rarissime de la justice qui avait imposé pendant des mois le secret total sur la procédure.

Plus haut représentant de l'Eglise catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur, l'ex-numéro trois du Vatican, risque jusqu'à 50 ans de réclusion criminelle pour avoir agressé deux enfants de choeur à Melbourne en 1996 et 1997.

La condamnation avait été prononcée en décembre mais en raison du black-out décrété par la justice australienne, les médias s'étaient vu imposer le silence sur l'affaire, n'avaient pu couvrir les débats ni mentionner l'interdiction elle-même. Ce n'est qu'à la fin février, lorsque des poursuites distinctes contre le prélat avaient été abandonnées, que "l'ordonnance de suppression" totale en vigueur depuis juin 2018 avait été levée.

Dans l'intérêt d'une "justice transparente", le tribunal de Melbourne a annoncé mardi que la télévision nationale ABC serait autorisée à diffuser en direct l'énoncé de la sentence par le juge Peter Kidd.

Aucune autre personne présente à l'audience, y compris le cardinal actuellement en détention, ne pourra être filmé.

"La cour tient aux principes de la transparence de la justice. Le rendu de la condamnation par le juge Peter Kidd sera diffusé en direct", a dit un porte-parole dans un communiqué.

Les tribunaux australiens autorisent rarement la diffusion en direct d'images des audiences. Il s'agirait d'une première pour le tribunal de Melbourne.

Le cardinal Pell, qui clame son innocence et a fait appel de sa condamnation, été reconnu coupable de pénétration sexuelle et de quatre chefs d'attentat à la pudeur contre deux enfant de choeur alors âgés de 12 et 13 ans, dans la sacristie de la cathédrale de Melbourne, dont il venait d'être nommé archevêque.

Le prélat saura début juin s'il aura droit à un nouveau procès.

Avec cette condamnation, l'Eglise s'est retrouvée au beau milieu d'une controverse sur sa gestion des accusations de pédophilie contre le clergé, compte tenu du rôle joué par le cardinal dans la mise en place d'un fonds visant à indemniser les victimes à Melbourne en 1996.

L'affaire devrait encourager les victimes présumées d'autres religieux à parler.

"Espérons que la sentence augurera de changements fondamentaux au sein de l'Eglise et des autres institutions", a déclaré Cathy Kezelman, présidente de la Fondation Blue Knot, une association de soutien aux victimes de pédophilie. "Le temps de la tolérance zéro pour les abus, du respect dû aux survivants, du soutien et de la justice est venu".

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG