Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au Botswana, parlementaires, ministres et président en quarantaine


Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, prête serment à Gaborone, le 1er avril 2018. (AFP PHOTO / MONIRUL BHUIYAN)

L’ensemble du parlement du Botswana est désormais mis en quarantaine, a-t-on appris jeudi de source officielle.

La decision émane du directeur national des services de santé, le Dr Malaki Tshipayagae, selon une publication sur le compte Twitter du gouvernement botswanais.

La quarantaine est motivée par le fait qu'un agent de santé qui travaillait au parlement a été testé positif au coronavirus.

La quarantaine s'applique aussi à tous les ministres et au président Mokgweetsi Masisi car tous étaient présents à une session du parlement mercredi, précise un article de l’agence Bloomberg.

Le Botswana compte désormais 7 cas confirmés de Covid-19 et un décès, selon le ministère de la santé.

Le président Masisi souhaite prolonger pour 6 mois l'état d’urgence.

Une proposition que rejette d’emblée le leader de l’opposition, Dumelang Saleshando.

Selon le quotidien Mmegi, même s’il reconnait que le coronavirus exige des mesures fortes, M. Saleshando estime qu’accorder des pouvoirs exceptionnels au chef de l’Etat serait aller trop loin.

Une fin de non recevoir qui offusque le president Masisi.

“Je n’ai pas été élu pour diriger par décret”, a-t-il déclaré devant les parlementaires. “Avec l’aide de Dieu, je m'engage à utiliser la déclaration de l'état d'urgence uniquement dans le but de protéger notre peuple contre le potentiel dévastateur du COVID-19."

Un vote – à distance – sur la question devrait avoir lieu dans les tous prochains jours.

XS
SM
MD
LG