Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Violences lors d'un match de handball en Algérie


Lors du Championnat du monde de handball masculin entre l'Algérie et la République tchèque au Duhail Handball Sports Hall à Doha, le 24 janvier 2015.

La Fédération algérienne de handball (FAHB) a promis dimanche de "lourdes sanctions" après des violences survenues lors d'un match à Barika (300 km au sud-est d'Alger), au cours desquelles les arbitres, des policiers et secouristes ont été blessés.

Vendredi, à huit minutes de la fin d'un match d'accession à la division Excellence (élite) face à l'Olympic Madinat Annaba, les supporteurs de l'équipe locale, l'Amal Baladiyate Barika (ABB), alors menée de deux points, ont arraché et lancé les sièges sur le terrain, avant d'envahir celui-ci et de jeter les sièges sur les supporteurs adverses.

Les deux arbitres du match ont été blessés, l'un à l'oeil, l'autre a eu l'épaule déboitée, a expliqué à l'AFP le président de la FAHB, Habib Labane. Selon le quotidien El Bilad, 25 personnes - policiers et membres de la protection civile - ont été blessées.

>> Lire aussi : Premières sanctions après un week-end de violences dans des stades en Algérie

"Nous ne pouvons pas permettre ce genre de comportement, ce n'est pas dans notre culture d'Algériens et de sportifs, particulièrement dans le handball", a expliqué M. Labane à l'AFP, rappelant que ce genre de violences est rare autour du handball.

Il a promis d'infliger "des sanctions exemplaires" aux auteurs des violences, précisant qu'une commission de discipline, prévue dans la semaine, se pencherait sur ces incidents.

Les sports comme le handball semblaient jusqu'ici largement épargnés par les violences récurrentes ayant lieu dans les stades de football en Algérie.

>> Lire aussi : La Ligue étudie des sanctions après des violences ayant fait 100 blessés dans un stade algérien

Mi-avril, plus de 100 personnes ont été blessées lors d'une demi-finale de Coupe d'Algérie, marquée par des jets de projectiles entre tribunes et sur le terrain, ainsi que des affrontements entre supporteurs et policiers.

M. Labane a indiqué à l'AFP ne pas savoir ce qui a déclenché la colère des supporteurs de l'ABB, si ce n'est "vouloir absolument gagner et passer en division Excellence à tout prix".

Le match ayant été interrompu alors que l'OM Annaba menait, c'est donc cette dernière qui a été déclarée vainqueure.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG