Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un proche de l'ex-président angolais dos Santos en prison pour corruption


Carlos Manuel de São Vicente était accusé d'avoir illégalement conclu des contrats d'assurance dans l'industrie pétrolière, en bénéficiant des faveurs de l'ancien président José Eduardo dos Santos.

Un homme d'affaires angolais proche de l'ex-président dos Santos a été condamné par le tribunal de Luanda à neuf ans de prison ferme dans le cadre d'une affaire de corruption massive dite des "900 millions de dollars", selon la radio nationale vendredi.

Carlos Manuel de São Vicente a été reconnu coupable jeudi de détournement de fonds, blanchiment et fraude fiscale. Il a écopé d'une des peines les lourdes infligées pour corruption dans ce pays aux finances opaques.

En tant que fondateur et PDG de la compagnie d'assurances AAA Seguros, depuis dissoute, il était accusé d'avoir illégalement conclu des contrats d'assurance dans l'industrie pétrolière notamment auprès de la compagnie publique Sonangol, en bénéficiant des faveurs de l'ancien président José Eduardo dos Santos.

Au pouvoir de 1979 à 2017, M. dos Santos est accusé d'avoir fait bénéficier à ses proches et une petite élite les richesses générées par les vastes réserves pétrolières et minières du pays.

M. de São Vicente a toujours nié mais l'ampleur de la fraude a choqué dans un pays pourtant habitué à voir les caisses publiques siphonnées par la corruption et le favoritisme.

Le scandale fait également l'objet de poursuites en Suisse, où l'homme d'affaires est accusé d'avoir placé des millions dans une banque à Genève.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, l'actuel président João Lourenço a lancé une campagne pour récupérer les milliards supposément détournés sous la longue présidence de son prédécesseur.

XS
SM
MD
LG