Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Angola : libération de 40 militants indépendantistes du Cabinda


Une vue panoramique de l’enclave de Cabinda, en Angola, 11 juin 2016.

Quarante militants issus d'un mouvement indépendantiste du Cabinda, une enclave angolaise riche en pétrole située entre les deux Congos, ont été libérés après près de trois mois de détention, a annoncé mercredi leur avocat Arao Tempo.

"Seuls 40 des 51 militants ont été acquittés et mis en liberté, et les autres continuent, sans explication, d'être détenus, mais tous ont été arrêtés à cause d'une manifestation", a déclaré Arao Tempo à l'AFP.

"Comment est-ce possible d'en libérer certains et de maintenir les autres en détention ?", s'est-il demandé.

Ces militants faisaient partie des quelque 70 militants interpellés fin janvier à Cabinda en amont d'une manifestation qui devait commémorer, le 1er février, le traité reconnaissant l'autonomie du Cabinda conclu il y a 134 ans, selon le Mouvement indépendantiste du Cabinda (MIC). Une vingtaine d'entre eux avaient été libérés en février.

Le Cabinda produit 60% du pétrole de l'Angola, deuxième producteur d'or noir d'Afrique subsaharienne après le Nigeria.

La majorité des 400.000 Cabindais vivent dans la pauvreté. Les ONG y dénoncent fréquemment des cas de torture et de violations des droits humains.

Cette enclave est le théâtre régulier de troubles séparatistes depuis son annexion par l'Angola après l'indépendance de cette ancienne colonie portugaise en 1975. Le Front de libération de l'enclave de Cabinda (Flec) y lutte depuis quarante ans, malgré un accord de paix signé en 2006 avec l'une de ses branches.

XS
SM
MD
LG