Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures en Angola


Une école inondée à Luanda en Angola.

Quarante-et-une personnes ont été tuées par des pluies torrentielles qui se sont abattues sur une grande partie de l'Angola en moins de 24 heures en début de semaine, ont annoncé jeudi les autorités de ce pays.

Les intempéries "ont fait un total de 41 morts selon un bilan provisoire", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Eugenio Laborinho, lors d'une conférence de presse à Luanda.

Près de 12.000 personnes se retrouvent sinistrées à la suite de ces très fortes précipitations, qui se sont abattues entre dimanche soir et lundi en fin d'après-midi sur 12 des 18 provinces du pays.

Ces pluies ont "provoqué des inondations, la destruction d'infrastructures et de plantations", selon le ministère de l'Intérieur. Elles ont notamment détruit 378 maisons et 12 églises, causé de très importants dégâts dans plus de 2.000 habitations et endommagé quatre ponts.

Elles ont aussi provoqué des coupures de courant et perturbé les moyens de communications.

Ces précipitations interviennent après une année de "sécheresse sans précédent" dans le sud de l'Angola, qui a provoqué la mort de plus de 30.000 têtes de bétail, selon les autorités.

Quand les sols sont très secs, la terre n'est pas en mesure d'absorber d'importantes quantités d'eau tombées en un laps de temps très court, causant régulièrement des dégâts.

L'Afrique australe toute entière connaît sa pire sécheresse depuis trente-cinq ans, selon l'ONU.

Au cours des cinq dernières années, la région, où les températures augmentent deux fois plus vite que dans le reste du globe, a enregistré une seule année de précipitations normales, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG