Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le président sud-africain promet des renforts au Cap-Occidental


Le président sud-africain Cyril Ramaphosa à Johannesburg le 24 avril 2020.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a promis vendredi l'envoi de renforts médicaux dans la province du Cap-Occidental (sud-ouest), dont les capacités hospitalières sont menacées par l'augmentation rapide des cas de coronavirus.

La région de la ville du Cap (sud-ouest) est devenue ces dernières semaines l'épicentre national de la pandémie, dont elle concentre les deux tiers des 40.000 infections et les trois quarts des 848 décès recensés à ce jour.

"Ça nous inquiète sérieusement", a déclaré M. Ramaphosa à l'occasion d'une visite dans la deuxième ville du pays.

"Le ministère de la Défense est prêt à envoyer immédiatement des personnels militaires dans la province pour y donner un coup de main", a-t-il indiqué, "nous allons aussi trouver des soignants dans d'autres provinces pour les faire venir ici".

"Nous devons gagner cette guerre", a-t-il insisté, "on ne peut pas rester les bras croisés et laisser le Covid-19 l'emporter parce que nous manquons de personnel."

L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par la pandémie. Lors des dernières vingt-quatre heures, elle a enregistré plus de 3.200 nouveaux cas de Covid-19, un record depuis le début de la crise.

M. Ramaphosa a ordonné le 27 mars à ses 57 millions de concitoyens un confinement strict destiné à ralentir la propagation de la maladie.

Si elle a permis de ralentir l'épidémie, cette mesure a aussi mis l'économie du pays, déjà en récession, au ralenti et contraint ses autorités à assouplir progressivement ce régime.

Depuis lundi, la quasi totalité des secteurs y ont repris leurs activités.

XS
SM
MD
LG