Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

A Moscou, "l'équipe des fausses promesses" des footballeurs africains

L'ivoirien Ismael Soumahoro dirige une séance d'entraînement pour les joueurs des Black Stars, une équipe créée pour les footballeurs africains, à Moscou, le 4 juin 2018.

"On est l'équipe des fausses promesses"... Comme d'autres footballeurs africains, Ismaël Soumahoro a fait confiance à un agent qui lui faisait miroiter un club à Moscou. Une fois en Russie, le défenseur ivoirien a vite déchanté.

Ismaël Soumahoro jouait en première division en Côte d'Ivoire lorsqu'un agent l'a convaincu "que le football en Afrique, c'est bien mais qu'il vaut mieux tenter sa chance en Europe", se souvient celui qui avait alors 16 ans.

Après avoir versé 3.000 euros, il est envoyé à Krasnodar, dans le sud de la Russie, où un club local l'entraîne jusqu'à ce que son visa de tourisme expire. Il se retrouve alors sans équipe ni revenu, maîtrisant à peine la langue russe, dans un pays aux hivers glacés et interminables.

"C'était très dur, je ne savais pas quoi faire", confie-t-il. "Tu es pris par le découragement, tu as perdu des deux côtés: ton club au pays et tes rêves. Du coup, tu n'es plus rien".

>> Lire aussi : De Diego Costa à Benatia, les onze binationaux à suivre lors du Mondial 2018

Si les clubs russes de "Première Ligue" (première division) engagent des joueurs étrangers, il faut être Russe ou avoir un permis de résidence russe - onéreux et difficile à obtenir - pour être intégré à un club de la deuxième ou troisième division.

Ernest Akhilomhen était sélectionné chez les équipes de jeunes du Nigeria. Venu tenter sa chance à 16 ans en Russie, le milieu de terrain ne cesse d'entendre les entraîneurs russes lui répéter: "On veut te signer mais tu n'as pas les bons papiers".

"Je suis obligé de viser la Première Ligue, c'est la seule qui accepte les étrangers", résume-t-il. "C'est la raison pour laquelle je suis là: je garde espoir".

Plusieurs fois par semaine, il retrouve Ismaël Soumahoro sur un terrain dans un parc en banlieue de Moscou. L'Ivoirien y entraîne les "Black Stars", une équipe qu'il a créée pour que les joueurs africains "gardent la forme et le moral".

"Les agents, ils nous ont fait des fausses promesses mais on ne va pas rentrer au pays parce que quelqu'un nous a fait de fausses promesses", martèle-t-il devant son équipe.

Une séance d'entraînement pour les joueurs des Black Stars, une équipe créée pour les footballeurs africains, à Moscou, le 4 juin 2018.
Une séance d'entraînement pour les joueurs des Black Stars, une équipe créée pour les footballeurs africains, à Moscou, le 4 juin 2018.

"Agents-passeurs"

Chaque année, 6.000 footballeurs mineurs quittent l'Afrique de l'Ouest en espérant intégrer un club européen, selon l'ONG Foot Solidaire. Le chiffre total comprenant les majeurs est difficile à estimer.

Partout sur le continent africain, en ville comme à la campagne, des rabatteurs font miroiter à des apprentis footballeurs une carrière internationale, empochant en échange des sommes endettant parfois toute une famille, raconte à l'AFP Christophe Gleizes, auteur d'un livre, "Magique Système", sur le phénomène.

"Ce sont des arnaques bien montées, avec des papiers officiels signés par les clubs: Spartak, Zenit... Ces agents-passeurs exploitent la confiance et les rêves de ces jeunes", soupire-t-il.

"Les joueurs africains ne sont pas des footballeurs migrants, ce sont surtout des migrants footballeurs prêts à tout pour avoir une vie meilleure. L'eldorado du foot européen les rend aveugles", décrit-il.

Et la Russie, pays-hôte de la Coupe du Monde du 14 juin au 15 juillet, fait partie des destinations "qui montent" auprès de ces "vendeurs de rêves": les visas de tourisme sont plus faciles à obtenir que pour les pays européens et son championnat est considéré comme un "tremplin" vers les compétitions européennes plus prestigieuses.

Une séance d'entraînement des Black Stars à Moscou, le 4 juin 2018.
Une séance d'entraînement des Black Stars à Moscou, le 4 juin 2018.

Petits boulots

Arrivé en Russie à 15 ans pour devenir footballeur professionnel, Mouhamed Koné n'a jamais rencontré ni le manager ni le club promis. Avec l'aide de compatriotes, il a trouvé un petit appartement qu'il partage avec huit autres personnes.

Pour payer le loyer, il part chaque jour coller des petites annonces à Serguiev Possad, à 80 kilomètres au nord de Moscou, gagnant entre 27 euros et 50 euros par semaine.

"Je suis sans papiers ici, j'ai perdu mon passeport. A chaque fois que je vois la police, j'ai très peur", explique le jeune garçon. "Je ne conseillerais à personne de venir en Russie pour avoir une carrière de footballeur".

D'autres joueurs africains aux rêves déchus travaillent comme coiffeur, figurant, ou font la plonge dans des restaurants pour joindre les deux bouts.

Ismael Soumahoro est devenu pour sa part l'entraîneur de grands et petits Moscovites. Huit ans après son arrivée en Russie, il continue à espérer d'être un jour remarqué par un club de première division: "Si tu as ton objectif à atteindre, avec ou sans papiers, tu réussiras. La solution est dans tes rêves".

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:55 0:00

Le PSG "intransigeant" sur Neymar

Neymar lors d'un match entre le PSG et l'Olympique Lyonnais, France, le 7 octobre 2018

Le Paris SG est "intransigeant" dans ses négociations avec Barcelone et le Real Madrid pour la vente de la superstar brésilienne Neymar, ont rapporté jeudi les journaux français et espagnols, qui font état d'offres mirifiques et d'une réunion PSG-Real tenue "ces dernières heures".

Selon le quotidien catalan Sport, le Barça est prêt à payer 160 millions d'euros pour l'attaquant, qui avait quitté le club blaugrana avec fracas en 2017 en échange de la somme record de 222 M EUR, avant de faire part ces dernières semaines de son envie de retour. Cette somme pourrait être versée en deux fois, via un prêt avec option d'achat obligatoire, mais Paris a refusé.

"Les négociations sont bloquées en raison de la posture intransigeante du PSG, qui a rejeté toute proposition de prêt" et désire un transfert, a écrit Sport dans son édition de jeudi, avec ce titre en Une: "Le PSG bloque Neymar."

Le journal barcelonais Mundo Deportivo évoque des chiffres similaires: une offre de prêt sur deux saisons, avec un versement chaque année correspondant au "loyer" de ce prêt payant et une option d'achat obligatoire lors de la deuxième année à hauteur de 150 M EUR.

- Réunion à Paris -

"La négociation avec le PSG continue sur fond de refus du club français, même si le Barça attend toujours un geste décisif de Neymar: se positionner publiquement du côté blaugrana pour désactiver l'intérêt" du Real Madrid, fait valoir le quotidien.

A Madrid, le journal sportif Marca, le plus lu d'Espagne, a rapporté qu'une première réunion entre le PSG et le Real s'était tenue "ces dernières heures" à Paris.

"Un émissaire du club merengue, avec une position importante dans l'organigramme, a rencontré ces dernières heures des responsables du PSG pour évoquer le possible transfert de Neymar", a écrit Marca sur son site internet. "Les sensations après cette réunion sont optimistes au sein de la +Maison blanche+."

Quelques heures auparavant, le quotidien sportif français L'Equipe parlait précisément d'une offensive spectaculaire du Real, désireux de damer le pion à son grand rival barcelonais.

"Madrid a proposé le montage suivant: 100 M EUR en cash plus trois joueurs", à savoir trois indésirables du vestiaire madrilène, le Gallois Gareth Bale, le Colombien James Rodriguez et le Costaricien Keylor Navas, a rapporté le journal français. L'Equipe ajoute que les dirigeants parisiens l'ont refusé: "La valorisation globale de cette offre ne répond pas aux attentes parisiennes."

Enfin, L'Equipe comme Mundo Deportivo font état d'une possible irruption de la Juventus Turin dans ce dossier, sans pour autant juger la piste très sérieuse. Dénouement attendu d'ici la fin du mercato en France, en Espagne et en Italie, programmée le 2 septembre.

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG