Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Guinée Équatoriale

Des centaines de filles hospitalisées à Bata après avoir été vaccinées

ARCHIVES - Une rue à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale.

Des experts de l'OMS sont attendus dans les prochains jours pour des analyses.

Des centaines de jeunes filles ont été hospitalisées après avoir reçu un vaccin dans des établissements scolaires à Bata, la capitale économique de Guinée équatoriale, a-t-on appris jeudi de source officielle.

Selon le ministère de la Santé, il s'agit du vaccin contre la diphtérie et le tétanos. Aucun décès ni cas grave n'a été signalé à ce stade, selon les autorités sanitaires.

Mercredi, "102 filles de onze établissements scolaires de Bata ont été reçues à l'hôpital régional Damian Roku Epitie Monanga de Bata avec les symptômes suivants: étourdissements, agitation, faiblesse, maux de tête et douleurs dans le bras gauche. Parmi les patients, 99 avaient été vaccinés entre le 16 et le 18 mai du vaccin diphtérie/tétanos", a expliqué le vice-ministre de la Santé Mitoha Ondo'o Ayekaba, dans un communiqué lu à la télévision nationale.

Le lendemain, "223 cas au total ont été enregistrés à l'hôpital, dont 190 ont été vaccinés et 33 non-vaccinés et présentent les mêmes symptômes" que la veille, a-t-il poursuivi.

Pénurie de pain à Malabo: "du jamais vu auparavant"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:38 0:00

Sur les 7.000 jeunes femmes vaccinées dans le cadre de la semaine africaine de vaccination en Guinée équatoriale avec le même lot de vaccins (D2511), arrivé dans ce pays d'Afrique centrale en mars 2020, seules 1,4% ont perçu des effets indésirables, selon les autorités sanitaires.

Le ministère équato-guinéen de la Santé retient l'hypothèse d'une "réaction hystérique collective" comme principale explication du phénomène.

Un groupe d'experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est néanmoins attendu dans les prochains jours pour analyser le lot de vaccins utilisé et pour faire un éventuel lien avec les hospitalisations.

Le vaccin contre la diphtérie/tétanos est administré aux jeunes femmes en âge de procréer pour prévenir le tétanos néonatal. Il permet de les protéger ainsi que leur nouveau-né qui n'a pas encore les capacités immunitaires pour se défendre.

Comme tout vaccin, il peut causer des effets secondaires généralement bénins comme des maux de tête ou des douleurs au bras. Il peut aussi entrainer dans des cas moins fréquents des étourdissements, nausées ou faiblesses, qui disparaissent entre 24 et 48 heures après son administration.

Pénurie de pain à Malabo: "du jamais vu auparavant"

Pénurie de pain à Malabo: "du jamais vu auparavant"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:38 0:00

Lancement d'une opération anti-gangs en Guinée équatoriale

Des policiers dans les rues de Malabo, Guinée Equatoriale, 3 février 2015.

Les autorités équato-guinéennes ont lancé lundi une opération pour traquer les gangs criminels qui terrorisent par des agressions et des vols la population depuis le début de l'année, a indiqué mercredi la télévision d'Etat.

"816 policiers et gendarmes" déployés "en permanence dans les lieux où sévissent les gangs" ont déjà interpellé plus de "trois cents délinquants et criminels dont 119 ont été transférés dans des prisons", a précisé la TVGE.

Un couvre-feu de 22 heures à 6 heures a été instauré pour les jeunes de moins de 18 ans "dans l'optique de protéger les citoyens et leurs biens et pour retrouver la paix et la sécurité", selon un arrêté du ministère de la Sécurité.

Il est justifié par une "augmentation de la délinquance et de la criminalité perpétrées par les jeunes de moins de 25 ans (...) qui attaquent les passants aux heures nocturnes avec les machettes et font parfois irruption dans les domiciles pour y tuer leurs occupants", ajoute l'arrêté.

"Si le peuple pleure, le gouvernement doit réagir sans se poser de question. J'ai décidé de nettoyer les rues de Guinée équatoriale et d'enseigner le droit chemin aux jeunes qui commettent des crimes dans le pays. Trop c'est trop, le peuple doit recouvrer sa sécurité", a tweeté lundi le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin.

"Nous sommes à l'écoute du peuple (...) Nous allons libérer les rues de ce pays des délinquants" a renchéri à la TVGE M. Nguema Obiang Mangue, fils du chef de l’Etat Teodoro Obiang Nguema Mbasogo qui dirige d'une main de fer depuis plus de 42 ans ce petit pays d'Afrique centrale riche en hydrocarbures.

L'opération "Propreté", initialement lancée pour deux mois, pourrait durer jusqu'à la fin de l'année selon la télévision d'Etat.

Pétrolier naufragé en Tunisie: la Guinée équatoriale va engager des poursuites

Une photo fournie par le ministère tunisien de la Défense le 17 avril 2022 montre le navire Xelo coulé au large du golfe de Gabès, dans le sud-est de la Tunisie.

Malabo va engager des poursuites contre l'armateur d'un pétrolier battant "frauduleusement" pavillon de la Guinée équatoriale qui s'est échoué le 16 avril au large de la Tunisie, a annoncé la vice-présidence dans un communiqué transmis jeudi à l'AFP.

Le Xelo, parti du port de Damiette en Egypte et qui se dirigeait vers Malte, a coulé dans les eaux tunisiennes où il s'était réfugié la veille en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Pour une raison inconnue, ce pétrolier, de 58 mètres de long sur 9 de large, a commencé à prendre l'eau. Des forces de la marine militaire tunisienne ont évacué les sept membres d'équipage avant que le navire ne sombre. Tunis a ensuite annoncé que le navire était vide, écartant tout risque de pollution, après avoir, dans un premier temps assuré qu'il transportait 750 tonnes de gazole.

A Malabo, Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, vice-président et fils du chef de l’État Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a annoncé que les autorités allaient "engager une action en justice contre le navire qui s'est récemment échoué en Tunisie", selon un communiqué de ses services.

La Guinée équatoriale a également sollicité, auprès des autorités portuaires dans le monde, "une collaboration internationale pour détecter les navires battant illégalement pavillon du pays".

"Dès a présent, tous les bateaux qui portent frauduleusement notre drapeau doivent être arraisonnés", a déclaré jeudi Rufino Ovono Ondo, ministre des transports sur la TVGE, la télévision d’État.

Le vice-président a également annoncé dans un tweet l'envoi vendredi d'une commission équato-guinéenne en Tunisie pour "participer à l'enquête".

La justice tunisienne a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet accident mais aussi la nature de l'activité du pétrolier et son trajet des dernières semaines. L'équipage - quatre Turcs, un capitaine géorgien et deux Azerbaïdjanais - a été placé en état d'arrestation le 22 avril.

La Guinée équatoriale, petit pays d'Afrique centrale riche en hydrocarbures d'environ 1,4 million d'habitants, est dirigé d'une main de fer depuis plus de 42 ans par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

La Guinée équatoriale suspend 395 navires "illégaux"

"Il y a plus de 300 navires dans le monde qui travaillent illégalement sous notre pavillon", dénonce Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale et fils du chef de l’État.

Malabo a suspendu jeudi 395 navires battant pavillon de la Guinée équatoriale de manière "illégale" après le naufrage d'un pétrolier au large des côtes du sud-est tunisien il y a cinq jours, a affirmé le vice-président.

Le Xelo, parti du port de Damiette en Egypte et qui se dirigeait vers Malte, battant pavillon équato-guinéen, a coulé samedi dans les eaux tunisiennes où il s'était réfugié la veille en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Pour une raison inconnue, ce pétrolier, de 58 mètres de long sur 9 de large, a commencé à prendre l'eau. Des forces de la marine militaire ont évacué les sept membres d'équipage avant que le navire ne sombre. Aucune fuite n'a été détectée.

"Il y a plus de 300 navires dans le monde qui travaillent illégalement sous notre pavillon. Ce mercredi, nous avons lancé un mécanisme pour résoudre et éviter ce problème à l'avenir. Le drapeau de la Guinée équatoriale ne peut pas être le visage de la fraude internationale", a tweeté Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, vice-président de ce pays d'Afrique centrale et fils du chef de l’État.

"Teodoro Nguema Obiang Mangue suspend la circulation de plus de 395 bateaux qui naviguent illégalement avec le pavillon de Guinée équatoriale", a précisé jeudi le gouvernement dans un communiqué. Le vice-président "désapprouve totalement le ministère des Transports ou tout autre organisme ou individu délivrant des autorisations aux propriétaires de navires d'origine douteuse", poursuit-il.

"Aucune autre licence ne sera délivrée à l'international tant que cette situation ne sera pas clarifiée", a également ordonné Teodorin Obiang.

La justice tunisienne a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet accident mais aussi la nature de l'activité du pétrolier et son trajet des dernières semaines.

Voir plus

XS
SM
MD
LG