Liens d'accessibilité

Deux ex-gradés condamnés à de lourdes peines de prison pour "incitation au soulèvement" au Rwanda


Paul Kagamé, lors du référendum sur la limitation des mandats présidentiels au Rwanda, le 18 décembre 2015.(AP Photo)

Paul Kagamé, lors du référendum sur la limitation des mandats présidentiels au Rwanda, le 18 décembre 2015.(AP Photo)

Un tribunal militaire a condamné à Kigali à 21 ans et 20 ans de prison l'ancien chef de la garde présidentielle et un général en retraite, notamment pour "incitation au soulèvement".

"La cour condamne le colonel Tom Byabagamba à 21 ans de prison et à la dégradation militaire, et le général en retraite Frank Rusagara à 20 ans de prison", a déclaré le juge Narcisse Nsengiyumva.

Le colonel Byabagamba a également été reconnu coupable de rétention de preuves et le général Rusagara de possession illégale d'arme à feu. Tous deux avaient plaidé non coupable et ont immédiatement fait appel du verdict.

Le général Rusagara a notamment été secrétaire général du ministère de la Défense. Le colonel Byabagamba a été une figure-clé du dispositif sécuritaire, à la tête notamment de la garde présidentielle.

Ils avaient été arrêtés en août 2014, pour "incitation au soulèvement" et activités visant à "ternir l'image du pays ou du gouvernement".

Tom Byabagamba et Frank Rusagara étaient accusés, pour le premier, d'avoir tenté de retourner des responsables militaires contre le pouvoir et, pour le second, d'avoir relayé la "propagande" du Congrès national rwandais (RNC).

Ce parti a été formé par des opposants en exil, notamment d'anciens compagnons de lutte du président rwandais Paul Kagame, qui les accuse aujourd'hui d'être des "terroristes" et des "traîtres".

M. Kagame, 58 ans, est l'homme fort du pays depuis 1994 quand sa rébellion avait mis fin au génocide déclenché par les extrémistes hutu. Elu en 2003 et réélu en 2010, il a annoncé sa candidature pour un troisième septennat en 2017. Les Etats-Unis et l'Union européenne se sont dits déçus par cette décision, l'appelant à quitter le pouvoir en 2017.

M. Byabagamba est aussi le frère de David Himbara, l'ancien conseiller économique du président Kagame, désormais en exil et fervent critique du régime de Kigali.

Une autre personne jugée à leurs côtés, François Kabayiza, le chauffeur du général Rusagara, a été condamné à cinq ans prison pour rétention de preuves. Il avait également plaidé non coupable et a fait appel.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG