Liens d'accessibilité

Près de 9.000 fonctionnaires du ministère de l'Intérieur limogés en Turquie


Le président turc Recep Tayyip Erdogan donne un discours à la foule lors des obsèques publiques des victimes du putsch à Istanbul, le 17 juillet 2016.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan donne un discours à la foule lors des obsèques publiques des victimes du putsch à Istanbul, le 17 juillet 2016.

Près de 9.000 fonctionnaires du ministère de l'Intérieur turc, en majorité des policiers et gendarmes, ont été limogés après la tentative de coup d'Etat manquée.

Près de 4.500 policiers et 614 gendarmes figurent parmi les fonctionnaires écartés, au total 8.777 personnes, selon l'agence de presse progouvernementale Anadolu qui cite le ministère de l'Intérieur.

Un gouverneur de province, et 29 gouverneurs de municipalités, ont aussi été mis à pied, a ajouté l'agence.

Ces limogeages rentrent dans le cadre d'une vaste purge de l'appareil d'Etat lancée par le président turc Recep Tayyip Erdogan après l'échec samedi d'une tentative de renversement de son régime par un groupe de militaires.

Quelque 6.000 militaires ont par ailleurs déjà été placés en garde à vue et près de 3.000 mandats d'arrêt délivrés à l'encontre de juges et de procureurs.

Ce "grand ménage" vise les personnes soupçonnées de liens avec le prédicateur exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen, accusé par le président Erdogan d'avoir fomenté cette tentative de putsch, ce que ce dernier a formellement démenti.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG