Liens d'accessibilité

Le Mozambique présente un débris d'avion qui pourrait appartenir au vol MH370


Le débris a été confié à l'Institut d'aviation civile du Mozambique mercredi par Blaine Gibson, un touriste américain, avocat de profession, qui enquête à titre personnel sur la disparition du vol MH370.

Les autorités mozambicaines ont présenté jeudi à Maputo le débris d'avion retrouvé sur ses côtes par un touriste américain et qui pourrait être une nouvelle pièce du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu il y a presque deux ans.

"Il est très difficile pour n'importe quel enquêteur de confirmer à quel type d'avion cette pièce appartient", a déclaré Joao de Abreu, le président de l'Institut d'aviation civile du Mozambique (IACM), en présentant le débris lors d'une conférence de presse à Maputo.

Les mots "no step" (ne pas marcher) sont inscrits sur ce débris qui fait 57cm sur 90 cm et qui est fabriqué dans un matériau "très utilisé en aviation", selon Joao de Abreu.

Le débris a été confié à l'IACM mercredi par Blaine Gibson, un touriste américain, avocat de profession, qui enquête à titre personnel sur la disparition du vol MH370.

Blaine Gibson affirme avoir trouvé la pièce près de la station balnéaire mozambicaine de Vilankulo (sud-est).

Joao de Abreu s'est voulu prudent sur son origine.

"L'océan Indien a été le lieu ces derniers temps de plusieurs accidents d'avion, notamment d'un Boeing 747 de South African Airways (en 1987), ou encore d'un Airbus A310 près des Comores (en 2009). Il pourrait s'agir de n'importe lequel de ces avions", a déclaré le président de l'IACM.

Il a néanmoins précisé qu'aucun avion enregistré au Mozambique, ou ayant emprunté l'espace aérien mozambicain, n'avait jamais fait état d'une pièce perdue en vol.

Mercredi, le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, avait lui déclaré à Kuala Lumpur qu'il était "fort probable que le débris retrouvé au Mozambique provienne d'un Boeing 777", le type d'appareil qui effectuait le vol MH370.

Joao de Abreu a confirmé avoir été contacté par les autorités malaisiennes et par le Bureau australien d'investigation des accidents. Il a cependant indiqué qu'aucune décision concernant le transfert de la pièce n'avait encore été prise, contredisant les propos tenus par le ministre australien des Transports, Darren Chester, qui avait affirmé que le débris allait être envoyé en Australie pour y être analysé.

Le 8 mars 2014, 239 passagers et membres d'équipage avaient pris place à bord de l'appareil des Malaysia Airlines à Kuala Lumpur, destination Pékin. Sa disparition reste l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

A ce jour, seul un fragment d'aile de l'appareil a été retrouvé en juillet 2015 sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, mais les conditions de la disparition du Boeing 777 demeurent mystérieuses.

AFP

XS
SM
MD
LG