Liens d'accessibilité

L'UE promet 12,5 millions d'euros supplémentaires pour aider les victimes de Boko Haram


Christos Stylianides, commissaire pour l'Aide humanitaire et la Gestion de crise à l'Union européenne, 2 novembre 2015.

Christos Stylianides, commissaire pour l'Aide humanitaire et la Gestion de crise à l'Union européenne, 2 novembre 2015.

Ce montant supplémentaire sera ajouté aux 58 millions promis mi-juillet pour faire face à la crise humanitaire désastreuse dans la région du lac Tchad, touchée par l'insurrection islamiste de Boko Haram, promet la Commission européenne.

"Des montants de respectivement 9 millions, 2 millions et 1,5 million d'euros vont être mobilisés pour venir en aide aux populations du Nigeria, du Cameroun et du Niger", pays dont les populations sont "confrontées à une aggravation de la crise humanitaire", annonce un communiqué de la Commission.

"Les personnes déplacées se comptent par millions et le nombre de ceux qui peinent à trouver de quoi se nourrir est de plus en plus alarmant", rapporte Christos Stylianides, commissaire pour l'Aide humanitaire et la Gestion de crise à l'Union européenne, après un déplacement dans la région le mois dernier.

"Ce financement supplémentaire de l'UE se concentrera sur l'aide d'urgence, principalement sur l'alimentation et la nutrition, l'eau et l'assainissement et les soins de santé", a-t-il ajouté, répondant aux cris d'alarmes de plusieurs ONG ces dernières semaines.

Fin juillet, une équipe de Médecins sans frontières avait appelé à une "mobilisation massive des acteurs de l'aide" pour faire face à un "désastre humanitaire" dans l'Etat de Borno, au nord-est du Nigeria, zone très touchée par les violences du groupe jihadiste Boko Hara, estimant que plus de 500.000 personnes avaient besoin de nourriture.

"Il y a une urgence extrême", selon Toby Lanzer, coordonnateur humanitaire régional de l'ONU pour le Sahel, pour qui 220 millions de dollars (200 millions d'euros) sont nécessaires afin de "maintenir les gens en vie" dans la région du lac Tchad.

L'insurrection de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts et contraint plus de 2,6 millions d'habitants à fuir leur foyer. Née en 2009 dans le nord-est du Nigeria, elle s'est étendue au Niger, au Tchad et au Cameroun.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG