Liens d'accessibilité

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadera fête ses 100 jours de présidence


Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra lors d'une interview au siège de l'ONU à New York, 21 avril 2016.

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra lors d'une interview au siège de l'ONU à New York, 21 avril 2016.

Ce 9 juillet 2016, cela fera exactement 100 jours que le nouveau président centrafricain Faustin-Archange Touadera a été installé pour piloter des procédures de réconciliations dans son pays détruit par les guerres.

Il a réussi à installer une certaine stabilité politique, mais beaucoup de refugiés ne veulent pas rentrer. C'est le cas au Cameroun, pays d'accueil, d'environ 300 000 réfugiés centrafricains.

Reportage sur place par le correspondant de VOA Afrique Moki Edwon Kindzeka.

Sur les 300 000 réfugiés, 50 000 réfugiés centrafricains sont à Garoua Boulaye, à l'est du Cameroun. Manga Thimote Bel, l'un des responsables des camps de refugiés, a expliqué que les chiffres n'ont pas changé depuis l'installation de Faustin Archange Touadera comme président de la République centrafricaine.

Bon nombre de ces réfugiés, selon Ekodo Yannick, président des étudiants centrafricains residant au Cameroun, préfèrent aller se debrouiller ailleurs.

Entre-temps, les autorités camerounaises et les agences des Nations unies s'occupent de ces refugiés qui vivent dans des conditions précaires. Patience Eko est responsable de l'un des projets qui s'occupent des enfants vulnérables.

Tous les regards sont focalisés sur le président Faustin Archange Touadera qui est attendu sur l'amélioration des conditions de vie en assurant leurs sécurités avant que les réfugiés centrafricains ne rentrent chez eux.

XS
SM
MD
LG