Liens d'accessibilité

La justice sud-africaine rejette la demande d'appel du gouvernement dans l'affaire Béchir


Le président soudanais Omar el-Béchir (archives)

Le président soudanais Omar el-Béchir (archives)

Le rejet de la Haute Cour de Pretoria concerne la demande du gouvernement de faire appel de la décision de justice qui lui avait ordonné d'arrêter le président soudanais Omar el-Béchir alors en visite à Johannesburg, en juin. Décision que Prétoria avait ignorée.

"Nous estimons que la demande d'appel n'a pas de chance d'aboutir", a déclaré mercredi le juge Hans Fabricius de la Haute Cour de Pretoria. Par conséquent, "la demande de faire appel a été rejetée, et l'Etat devra s'acquitter des frais judiciaires", a-t-il ajouté

Le ministère de la Justice a indiqué qu'il allait étudier la possibilité de saisir la Cour suprême d'appel dans cette affaire. "Nous allons compiler un dossier substantiel. Nous disposons de 20 jours pour le soumettre", a déclaré le porte-parole du ministère Mthunzi Mhaga.

Mardi, le président sud-africain Jacob Zuma a laissé la porte ouverte à une nouvelle visite de son homologue soudanais Omar el-Béchir, à l'occasion d'un sommet Chine-Afrique qui se tiendra en décembre à Johannesburg.

La semaine dernière, la CPI avait demandé à l'Afrique du Sud d'expliquer avant le 5 octobre "ses vues sur les événements entourant la présence d'Omar el-Béchir au sommet de l'Union africaine à Johannesburg les 13, 14 et 15 juin 2015".

En juin, alors qu'Omar el-Béchir participait en Afrique du Sud à un sommet de l'Union africaine, un tribunal de Pretoria lui avait interdit de quitter le territoire, dans l'attente d'un jugement définitif. Le gouvernement sud-africain n'avait cependant pas tenu compte de cet ordre et l'avait laissé reprendre son avion depuis une base militaire, provoquant une vive polémique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG