Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : le camp Gbagbo appelle au dialogue


Le président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo

Le président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo

Le Conseil de sécurité de l'ONU va se pencher lundi sur la situation en Côte d'Ivoire. Les Forces républicaines avancent vers le sud,et Laurent Gbagbo préconise le dialogue comme solution de sortie de crise

Alors que les troupes pro-Ouattara poursuivent leur progression vers le Sud du pays, Le gouvernement du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo appelle à un "cessez-le-feu immédiat" et à une "ouverture du dialogue" avec son rival Alassane Ouattara. « Après avoir échoué à Abidjan et à Tiébissou, les rebelles ont repris leur offensive sur les fronts nord, est et ouest de la Côte d’Ivoire : ce qui était caché en 2002 devient plus clair aujourd’hui en 2011. Le porte-parole du gouvernement Gbagbo invite les Nations-Unies à ouvrir suffisamment les yeux pour constater que les rebelles sont armés lourdement armées, elles qui s’apprêtent à prendre des sanctions contre l’armée régulière pour cause d’utilisation d’armes lourdes. Il signale au passage qu’une dizaine de personnes sont mortes, soit brûlées, soit égorgées.

« Nous continuons à lancer un appel au dialogue, parce que depuis 2002, là où il y a eu la force, on a jamais avancé, et là où on s’est assis pour dialoguer, on a fait de grands pas en avant. Au lieu de s’entretuer pour gouverneur des morts, il est mieux de dialoguer pour gouverner des vivants.

Populations ivoiriennes sur le chemin de l'exil

Populations ivoiriennes sur le chemin de l'exil

Même Charles Blé Goudé, leader des « Jeunes patriotes » et ministre de la justice de Laurent Gbagbo n’est pas en reste, s’agissant de prôner le dialogue. Le porte-parole des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, le commissaire Seydou Ouattara n’est pas sûr que les deux camps en présence aient la même compréhension du terme dialogue. « Je ne sais pas dit-il, si le dialogue dont parle Laurent Gbagbo est dans le dictionnaire Larousse…Toujours est-il que Ggagbo n’a jamais cru à un dialogue possible ! ». Citant le président américain Barack Obama il ajoute que Laurent Gbagbo doit savoir sache qu’il a perdu les élections et qu’il doit respecter la volonté du peuple ivoirien.

Pour sa part, la Mission des Nations-Unies a publié un communiqué dans lequel elle affirme que des forces loyales au Président Gbagbo ont tiré sur des civils innocents lundi après-midi à Williamsville faisant une dizaine de morts. De même, un groupe de jeunes pro-Gbagbo ont imposé le supplice du pneu à un jeune homme brûlé vif dans le quartier de la Riviera. Un autre groupe a sauvagement agressé deux fonctionnaires de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire qui vaquaient à leurs occupations.

XS
SM
MD
LG