Liens d'accessibilité

Grogne des étudiants dans les rues de Johannesburg


Des étudiants manifestent à l'université Stellenbosch, à Stellenbosch, Afrique du Sud, 1er septembre 2015. (Archives). REUTERS/Mike Hutchings

Des étudiants manifestent à l'université Stellenbosch, à Stellenbosch, Afrique du Sud, 1er septembre 2015. (Archives). REUTERS/Mike Hutchings

Les étudiants ont manifesté lundi leur colère à Johannesburg contre l'augmentation de leurs frais de scolarité.

Les universités de Rhodes à Grahamstown (sud-est), du Cap (sud) et du Witwatersrand (Wits) à Johannesburg ont annoncé lundi la suspension des cours en raison de ces manifestations.

La direction du Wits a publié un communiqué indiquant que l'université était "officiellement fermée" pendant que les négociations se poursuivent et que les cours demeureront suspendus mardi.

Les manifestants devant l'université du Wits bloquent les entrées du campus depuis plusieurs jours pour demander l'annulation de la hausse de 10,5% des frais de scolarité prévue pour la rentrée 2016.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une réunion entre les étudiants et les responsables de l'université avait conduit à la suspension de la décision pendant la durée des négociations.

Les cours ont également été suspendus à UCT, au Cap, l'une des meilleures universités du continent, une perturbation que la direction a qualifié d'illégale.

Les étudiants protestent contre l'augmentation des frais de scolarité qui empêchera selon eux les étudiants noirs les plus pauvres d'avoir accès à l'enseignement universitaire.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG