Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : une mère tente de vendre son bébé sur Internet


Un homme consulte un document sur Internet.

Un homme consulte un document sur Internet.

La jeune mère demandait 5 000 rands (330 euros) en échange de son bébé mais elle a été arrêtée avant de trouver un preneur et présentée à la justice.

Une jeune mère de 20 ans a été présentée à la justice sud-africaine, vendredi 16 octobre, pour avoir tenté de vendre son fils de 19 mois sur un site de petites annonces.

Elle "a été arrêtée à Pietermaritzburg au KwaZulu-Natal (ouest) grâce au tuyau d'un citoyen qui nous a informés que quelqu'un vendait un bébé sur Gumtree", un site de petites annonces, a déclaré à l'AFP Hangwani Mulaudzi, porte-parole de l'unité d'élite de la police sud-africaine, les Hawks (Faucons).

"Nous avons contacté" la jeune femme "et nous l'avons rencontrée, lors d'une opération avec un policier habillé en civil. Elle a pris l'argent et elle nous a donné le bébé. Nous l'avons arrêtée sur le champ", a-t-il ajouté.

Inculpée de trafic d'êtres humains

La jeune femme a été inculpée de trafic d'être humain et a comparu vendredi devant un tribunal de Pietermaritzburg. L'affaire a été ajournée au 26 octobre.

L'enfant a été pris en charge par les services sociaux.

Gumtree a précisé à l'AFP avoir été "alertée qu'une jeune femme avait publié sur le site une annonce où elle vendait un enfant".

"L'annonce a été immédiatement retirée et le compte de l'utilisateur bloqué. Nous avons pris contact avec Childline", une organisation non-gouvernementale qui lutte contre la maltraitance des enfants, a précisé une porte-parole de Gumtree en Afrique du Sud, Claire Cobbledick.

"L'affaire est prise très au sérieux par Gumtree qui coopère pleinement avec la police", a-t-elle ajouté.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG