Liens d'accessibilité

L'ONU "prend note" de la réélection de Bongo, appelle au dialogue


Le président américain Barack Obama reçoit son mon homologue gabonais Ali Bongo Ondimba au bureau Oval, à la Maison Blanche, à Washington, 9 juin 2011.

Le président américain Barack Obama reçoit son mon homologue gabonais Ali Bongo Ondimba au bureau Oval, à la Maison Blanche, à Washington, 9 juin 2011.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "pris note" dimanche de la décision de la Cour constitutionnelle confirmant la réélection d'Ali Bongo à la tête du Gabon et appelle tous les protagonistes à entamer un dialogue large, selon un communiqué de l'ONU.

M. Ban "se félicite de l'appel à un dialogue national lancé par le président élu". Mais il souligne que ce dialogue "devra être représentatif de toutes les parties prenantes en faveur de la réconciliation nationale, d'une gouvernance inclusive et de l'adoption de mesures consensuelles pour la tenue d'élections législatives pacifiques et crédibles en décembre 2016".

"Il est d'une importance capitale pour tous les acteurs de faire preuve de la plus grande retenue et de respecter pleinement les droits de l'homme et les libertés fondamentales", poursuit M. Ban en demandant "la libération des personnes détenues de façon arbitraire en relation avec le processus électoral".

Les Nations unies "restent déterminées à soutenir le processus démocratique et le développement durable" au Gabon, conclut le communiqué.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG