Liens d'accessibilité

Euro 2016 : l'Italie "n'est pas parmi les favoris" mais peut "battre n'importe qui", selon De Rossi


Les joueurs de la Nazionale, l'équipe nationale de l'Italie, lors d'un match au stade de Milan, 16 novembre 2014.

Les joueurs de la Nazionale, l'équipe nationale de l'Italie, lors d'un match au stade de Milan, 16 novembre 2014.

Le milieu de terrain des Azzurri Daniele De Rossi a déclaré, au cours d’une conférence de presse, que l’Italie va certainement surprendre ses adversaires.

Le joueur de l'AS Rome a reconnu depuis Coverciano où s'entraînent les joueurs de la Nazionale, que l'Italie n'est pas "parmi les favoris" de l'Euro 2016 mais il a prévenu que son pays peut "battre n'importe qui".

"Nous ne sommes pas parmi les favoris, c'est évident. Mais nous avons la fierté de représenter une histoire glorieuse", a déclaré le joueur de l'AS Rome en conférence de presse à Coverciano, où s'entraînent les joueurs de la Nazionale.

"Nous sommes une très bonne équipe, bien organisée et physiquement bien préparée. Sur le papier, nous sommes capables de battre n'importe qui et nous devons le faire sentir à nos adversaires", a-t-il ajouté.

De Rossi a également pris la défense de Thiago Motta, alors qu'est apparu en Italie un début de polémique après l'attribution du N.10 au milieu de terrain du Paris SG.

"Ceux qui se moquent de ce choix ne connaissent rien au football. Qu'ils aillent faire quelques dribbles avec lui et qu'ils se rincent la bouche. Ce n'est pas un 10 à la Baggio ou à la Totti. Mais techniquement, c'est un maestro", a-t-il dit.

De Rossi est enfin revenu sur l'absence d'Andrea Pirlo, non retenu par le sélectionneur Antonio Conte.

"Pirlo nous manque dans le vestiaire mais certains choix ont des conséquences", a-t-il dit. Pirlo, 37 ans, a quitté l'Italie l'été dernier pour aller jouer à New York, en MLS.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG