Liens d'accessibilité

Euro 2016 : Marco Reus le grand absent de l’équipe allemande


Les joueurs de l’équipe allemande lors d’un match de qualification du groupe D de l’Euro 2016 entre l’Allemagne et la Georgie à Leipzig, Allemagne, 11 octobre 2015.

Les joueurs de l’équipe allemande lors d’un match de qualification du groupe D de l’Euro 2016 entre l’Allemagne et la Georgie à Leipzig, Allemagne, 11 octobre 2015.

Marco Reus, compté comme l’un des meilleurs atouts offensifs allemands, ne sera malheureusement pas au nombre de 23 joueurs allemands retenus. Les champions du monde pourront par contre miser sur leur capitaine Bastian Schweinsteiger qui pourra à nouveau chausser ses crampons.

Il n’est pas certain que l’attaquant Reus revienne de sa blessure, par contre Mats Hummels, lui, est annoncé aux côtés de Bastian Schweinsteiger ceomme "revennants".

"Les médecins ont confirmé que Bastian Schweinsteiger et Mats Hummels étaient opérationnels", a annoncé le sélectionneur national Joachim Löw lors d'une conférence de presse à Ascona (Suisse) où la Mannschaft s'entraîne actuellement.

En revanche, pour la star du Borussia Dortmund Marco Reus, "les pronostics ne sont pas bons, pour des raisons médicales j'ai dû l'écarter", a précisé Löw.

Le joueur, qui fête ses 27 ans ce mardi, souffre d'une sévère pubalgie et son absence de la compétition à venir s'annonce d'autant plus amère qu'il avait déjà été privé de Mondial il y a deux ans au Brésil pour cause de blessure.

"Il a de gros problèmes de santé, il ne peut courir que tout droit", a commenté le coach de l'équipe championne du monde en titre.

Reus maudit

Le sélectionneur a également écarté de sa liste de 27 joueurs annoncés le 17 mai Karim Bellarabi (Leverkusen), le novice Julian Brandt (Leverkusen) et Sebastian Rudy (Hoffenheim). Löw garde sa confiance à plusieurs jeunes pousses pour l'Euro en France (10 juin-10 juillet), dont Joshua Kimmich, milieu défensif de 21 ans qui s'est révélé cette saison avec le Bayern Munich, et Julian Weigl (Dortmund/20 ans).

Schweinsteiger (31 ans) doit lui rejoindre l'entraînement dès maintenant. Le milieu défensif de Manchester United s'était blessé à un ligament d'un genou et n'a plus joué depuis mars. Il avait toutefois assuré être "très confiant" quant à sa participation mercredi dernier.

"Je vais bien, on a beaucoup échangé avec l'équipe médicale (...) et je suis très confiant", avait déclaré le joueur.

Les Allemands débuteront leur tournoi le 12 juin contre l'Ukraine à Lille. Avant cela, ils disputeront encore un match de préparation face à la Hongrie le 4 juin à Gelsenkirchen (ouest).

Löw a dû également composer avec les pépins physiques du défenseur Mats Hummels, touché à un mollet lors de la finale de la Coupe d'Allemagne, et du milieu défensif de la Juventus Sami Khedira, lui aussi gêné à un mollet mais qui a pu disputer dimanche une partie du match de préparation face à la Slovaquie.

L'Allemagne, championne du monde en titre, s'est fait surprendre par les Slovaques dimanche à Augsbourg où elle s'est inclinée 1 à 3.

Hummels, qui quitte Dortmund pour rejoindre le Bayern Munich, a manqué la défaite face à la Slovaquie.

Polémique raciste

Le contexte du match face à la Slovaquie avait été marqué par les attaques de la droite populiste allemande contre le défenseur noir Jérôme Boateng (Bayern Munich), un dirigeant du parti de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) ayant déclaré qu'il était "apprécié en tant que footballeur" mais que les gens n'en voulaient pas "comme voisin".

Le gouvernement allemand a réagi lundi à cette charge à caractère raciste, qu'il a jugée être "une phrase abjecte et triste" tandis que le joueur, né à Berlin, a également fait part de sa tristesse "qu'on dise encore ce genre de choses aujourd'hui".

Dimanche, des banderoles et pancartes dans le stade WWK Arena d'Augsbourg ont exprimé leur solidarité à l'égard du joueur.

Même s'il est né en Allemagne d'une mère allemande, Jérôme Boateng, ghanéen par son père, est considéré comme un exemple d'intégration au même titre que Mesut Özil, né lui aussi en Allemagne mais de parents turcs et figure centrale de l'équipe nationale d'Allemagne.

Mesut Özil, de confession musulmane, a récemment diffusé une photo le montrant en pèlerinage à La Mecque, ce qui a également déclenché l'ire d'un autre responsable local de l'AfD.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG